Dell + EMC = incertitudes pour le channel

News Channel

Le rachat record d’EMC doit permettre à Dell de contrer HP, son concurrent de toujours, sur le marché des infrastructures IT. A condition de réussir l’intégration des deux entreprises et de leurs réseaux de distribution respectifs.

Accord entre Micheal Dell et Joe Tucci
Accord entre Joe Tucci et Michael Dell.

La semaine dernière, Dell a confirmé avoir déposé une offre de rachat pour le groupe EMC. Les deux entreprises ont signé un accord définitif, valorisant EMC (plus de 70 000 personnes) à hauteur de 67 milliards de dollars (près de 59 milliards d’euros). Une somme colossale qui constitue un nouveau record dans le domaine des technologies. Le montage imaginé par Michael Dell et ses partenaires financiers de MSD Partners et de Silver Lake passe par une intégration d’EMC au sein du groupe Dell et le maintien de VMware comme entité séparée, cotée en bourse au contraire du reste du groupe. Cet édifice à deux étages permet de valoriser chaque action EMC à hauteur de 33,15 dollars en se basant sur les cours précédant l’annonce de cette transaction monstre.

Approuvé par le conseil d’administration d’EMC, le rapprochement va donner naissance à un géant de l’infrastructure, générant environ 80 milliards de dollars de chiffre d’affaires (EMC a terminé sa dernière année fiscale sur un CA de 24,4 milliards) et occupant des positions clefs dans le PC, les serveurs, le stockage et la virtualisation. Sur ces quatre segments de marché essentiels, le futur mastodonte sera soit n°1, soit n°2 au niveau mondial. A coup sûr un concurrent des plus sérieux pour HP, d’autant que l’arrivée d’EMC va renforcer la présence de Dell auprès des grandes entreprises. « Notre nouvelle entreprise sera extrêmement bien positionnée pour croître dans les segments les plus stratégiques de la nouvelle génération d’IT, comme la transformation digitale, le software-defined datacenter, les infrastructures convergées, le mobile ou la sécurité », a expliqué Michael Dell. Rappelons qu’en plus de VMware, le groupe EMC renferme également Pivotal (Big Data), VCE (infrastructures convergées), RSA (sécurité) ou Virtustream (Cloud hybride).

Selfie entre Dell et EMC
Michael Dell tient la perche… à selfie.

Dell espère clore la transaction entre mai et octobre 2016. Michael Dell deviendra le président du conseil d’administration et directeur général du groupe. Joe Tucci conservera la direction d’EMC tant que la fusion n’est pas effective. Michael Dell et Joe Tucci ont immortalisé l’accord par un selfie en direct.

Les réseaux de distribution vont devoir s’adapter à cette nouvelle configuration, mais Dell ne précise pas encore l’impact sur son organisation channel. Dans un e-mail envoyé aux salariés après l’annonce de l’opération, Meg Whitman estime que le rapprochement va « provoquer le chaos » dans le réseau de distribution. Une des hypothèques que Dell devra lever réside dans le stockage : après avoir signé un accord avec EMC en 2001, le constructeur texan s’en est détourné en 2011, après avoir musclé son propre porte-feuille d’offres de stockage (avec les rachats d’EquaLogic et de Compellent). Ce pas de deux a laissé des traces au sein des équipes d’EMC, expliquent nos confrères de CRN.