Altice s’offre Cablevision pour 17,7 milliards de dollars

News Channel

C’est confirmé, Altice empoche Cablevision. Malgré un taux d’emprunt à plus de 5% et un endettement qui enfle, le géant laisse progresser sa fièvre acheteuse.

Altice-Patrick-Drahi
Patrick Drahi, président d’Altice

Altice met la main sur le câblo-opérateur américain Cablevision pour un montant de 17,7 milliards de dollars (soit 15,7 milliards d’euros), a annoncé le groupe jeudi 17 septembre.

Cablevision concentre l’essentiel de ses activités dans le nord-est des États-Unis. Avec 3,1 millions d’abonnés et un chiffre d’affaires de 6,5 milliards de dollars en 2014, Cablevision est le cinquième câblo-opérateur du pays. Un morceau de choix pour Altice.

Une dette qui enfle à toute vitesse

À terme, Altice espère réaliser la moitié de son chiffre d’affaires sur le sol américain. Il faut donc encore s’attendre à d’autres acquisitions. Altice avait ouvert le bal courant mai avec le rachat de Suddenlink, septième câblo-opérateur US (1,5 million de clients), pour 9,1 milliards de dollars.

Depuis 2014, Altice multiplie les acquisitions : SFR pour 16,9 milliards d’euros et Portugal Telecom pour 7,4 milliards d’euros sans oublier NextradioTV. La dette nette du groupe est estimée à 33 milliards d’euros, et devrait donc dépasser les 48,5 milliards d’euros avec le rachat de Cablevision.

Un niveau d’endettement qui devient critique pour le groupe et pourrait freiner ses futurs projets d’acquisitions. La capitalisation boursière d’Altice atteint aujourd’hui les 34,3 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur