Etude : les entreprises résistent encore au Cloud

Tendances IT

Selon une étude de Hitachi Data Systems Corporation, 87 % des entreprises hésitent encore à passer dans le Cloud. En cause : toujours et encore la sécurité.

Etude « Vers le cloud de nouvelle génération : retours d’expérience et enseignements à tirer », d’Hitachi Data Systems Corporation
Etude « Vers le Cloud de nouvelle génération : retours d’expérience et enseignements à tirer »

Plus de 67% des sondés de la nouvelle étude d’Hitachi Data Systems, ont déjà rencontré, d’une manière ou d’une autre, des incidents ou problèmes liés au Cloud. On apprend aussi que 46% des 232 responsables informatiques interrogés, voient la « perte de données clients » comme le premier risque découlant d’une mauvaise mise en place du Cloud. Suivent ensuite le risque de pertes financières (40 %) et de violation du caractère confidentiel des données clients (36 %). Par ailleurs, 26 % des sondés ayant été affectés par un incident lié au Cloud citent « une incapacité prolongée à accéder » au Cloud public. Mais la première cause de cette interruption du service trouve sa source dans  une erreur technique imputable à l’entreprise concernée et non au prestataire.

Réalisée par le cabinet The Economist Intelligence Unit pour la filiale stockage d’Hitachi, l’étude montre encore que 87% des entreprises sondées sont encore rétives à sauter le pas du Cloud, car les inquiétudes en matière de sécurité et de confidentialité des données commerciales n’ont pas été totalement dissipées. Les entreprises qui ont participé à l’étude estiment que le Cloud public est deux fois plus enclin que le Cloud privé à rencontrer des pannes et interruptions de service. Près de la moitié des personnes interrogées indique craindre avant tout qu’une mauvaise mise en œuvre du Cloud ne se traduise par la perte de données clients.

Hitachi s’appuie sur cette étude pour livrer cinq règles d’or, qui peuvent aider les entreprises à tirer le meilleur parti des atouts qu’offre le Cloud.

1) S’assurer que le fournisseur de services Cloud est apte à répondre comme il se doit aux besoins commerciaux de l’entreprise et aux contraintes propres à son environnement informatique.

2) Choisir le service Cloud le mieux adapté pour garder la main sur la sécurité et la protection des données.

3) Opter pour des architectures Cloud permettant de se connecter aux infrastructures informatiques existantes.

4) Tenir compte de divers facteurs outre les considérations tarifaires, comme la capacité du Cloud à améliorer la marche des activités de l’entreprise, à dynamiser l’innovation et à stimuler l’efficacité des salariés.

5) Définir des exigences fonctionnelles pour que la DSI puisse proposer des services Cloud et agir comme un fournisseur de services Cloud en interne.

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur