Financer son développement en mode SaaS : un défi pour les éditeurs de logiciels (avis d’expert)

Stratégies Channel
Patrice de Poix, vice-président de Leasia

Patrice de Poix, vice-président de Leasia, recense les défis qui attendent les éditeurs de logiciels lorsqu’ils abordent leur transition vers le mode SaaS.

Patrice de Poix, vice-président de Leasia
Patrice de Poix, vice-président de Leasia

Patrice de Poix, vice-président de Leasia rappelle que commercialiser sa solution en mode SaaS est désormais une nécessité pour les éditeurs de logiciels. En effet, après avoir connu l’ère du tout « On premise », les éditeurs doivent désormais intégrer les nouvelles attentes des clients et proposer leurs applications en mode SaaS.

Pour autant, une telle mutation implique de forts investissements et les gains espérés par la commercialisation de solutions en mode SaaS n’interviennent qu’à moyen terme.

Pour ne pas être impactés par cette latence, de nouveaux dispositifs originaux semblent se développer pour accompagner les éditeurs dans le lancement de leurs projets. Ces approches consistent à créer des conventions tripartites entre un éditeur, un financeur et un hébergeur. L’éditeur propose ainsi à son client un contrat unique incluant l’accès au logiciel, la maintenance et l’hébergement.

Le client final n’a plus qu’à signer le contrat de l’éditeur, auquel les clauses relatives au financement ont été ajoutées par les partenaires « financeurs » de l’éditeur. Il verse ensuite un loyer mensuel unique directement au financeur, qui reverse la partie Hébergement au partenaire référencé. Ce type de procédé permet de lancer son activité SaaS rapidement en minimisant les efforts financiers et techniques.

Au-delà des ces éléments, les financeurs accompagnent également les éditeurs dans leurs démarches administratives et contractuelles en mettant à leur disposition différents éléments comme un modèle de contrat SaaS qui peut être adapté aux spécificités du marché.

Les atouts de ces dispositifs sont alors de différentes natures :

– Sécuriser sa trésorerie en encaissant immédiatement une partie des loyers

– Transférer le risque client

– Lancer une activité SaaS dans les meilleures conditions

– Bénéficier d’une offre packagée transparente pour le réseau de revendeurs

– Disposer de garanties de services d’hébergement de qualité au travers des partenariats conclus avec des hébergeurs à valeur ajoutée

Ces types d’atouts sont de véritables opportunités pour lancer une commercialisation en mode SaaS en prenant l’ensemble des garanties nécessaires pour sécuriser son activité et ne pas être impacté par son lancement. Ces dispositifs en devenir devraient largement accompagner la croissance du marché et le faire fructifier.