ERP dans le Cloud : 25 % d’économies selon Sage

Tendances IT
Benoît Gruber, vice président, corporate communication & alliances, Sage Mid-Market

L’éditeur Sage dévoile les résultats d’une étude sur l’impact du Cloud dans les entreprises de taille moyenne (de 100 à 500 salariés).

Benoît Gruber, vice président, corporate communication & alliances, Sage Mid-Market
Benoît Gruber, vice président, corporate communication & alliances, Sage Mid-Market

D’après une nouvelle étude dévoilée par l’éditeur Sage, dans le cadre du lancement de son ERP X3 dans le Cloud, avec l’accélération de l’adoption du Cloud, les entreprises européennes du mid-market constatent une réduction de leurs coûts de 25% après avoir déployé une solution dans le nuage, par rapport à une solution on-premise. La baisse atteint même 50% pour une entreprise sur cinq.

« Le marché des ERP est actuellement à une période charnière et les entreprises nous le disent : il est temps de passer au Cloud. Il y a deux ans, les entreprises s’en méfiaient encore, mais pour toutes celles qui ont investi dans le Cloud, les avantages sont clairs : choix, évolutivité et flexibilité », souligne Benoît Gruber, vice président, corporate communication & alliances de Sage Mid-Market. « Les entreprises franchissent le pas pour trois raisons principales : la réduction des coûts, l’amélioration de la compétitivité et de l’efficacité. Chez Sage, nous nous donnons pour mission d’aider les petites et moyennes entreprises à passer au Cloud, en leur proposant des solutions fiables. »

D’après l’étude, 87% des entreprises du mid-market utilisent des solutions dans le Cloud. Près de quatre entreprises sur cinq ont mis en place ce nouveau modèle de services au cours des deux dernières années. Pourtant seuls 20% des entreprises utilisent une solution ERP en mode Cloud. L’étude révèle toutefois que 60% des entreprises ne disposant pas actuellement de solutions ERP dans le Cloud s’y intéressent, tandis que 55 % souhaitent intégrer la mobilité.

Plusieurs facteurs freinent encore la migration : pour 57% des entreprises interrogées, c’est la sécurité et la confidentialité des échanges, pour 23% les réticences internes comme le manque de compréhension et pour 20% le prix.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur