Econocom et Sage dévoilent leur baromètre de la transformation numérique 2014

Tendances IT

L’Usine Nouvelle, Econocom et Sage proposent leur étude du financement des projets et des équipements et l’accompagnement technologique à travers le« Baromètre de la transformation numérique 2014 »

Baromètre de la transformation numérique 2014
Baromètre de la transformation numérique 2014

33,5% des directeurs généraux des entreprises industrielles interrogés dans le cadre du baromètre réalisé par Econocom et Sage pensent que le numérique est un levier majeur de croissance et de développement et 55,5% se déclarent intéressés par les pratiques et les innovations du numérique.

« C’est cette maturité des décideurs industriels qui va permettre la transformation des entreprises industrielles, leur conversion vers l’économie de l’usage et les changements de business model qui vont en découler », souligne Damien Heiss, Strategic Segment Director Industry chez Econocom. « Car il est urgent de rendre les usines intelligentes et de faire évoluer l’industrie française vers un nouveau modèle 4.0 ».

Baromètre de la transformation numérique 2014
Baromètre de la transformation numérique 2014

Le baromètre de Sage Econocom, en partenariat avec L’Usine Nouvelle, sur la transformation numérique 2014 confirme la prise de conscience par les dirigeants d’entreprise de l’importance des projets de digitalisation pour le développement économique et la performance de leurs sociétés. Des freins persistent, mais la volonté de changement est bien présente.

Le numérique n’est plus l’enjeu des DSI mais bien de toute une entreprise, 63,6% des DG interrogés estiment que le digital s’impose comme un levier fort de compétitivité pour la production. D’après 64,2% des sociétés consultées, c’est aussi un levier important pour augmenter la productivité de l’entreprise et pour 56,4% le numérique contribue au développement de la R&D.

Baromètre de la transformation numérique 2014
Baromètre de la transformation numérique 2014

Des freins persistent, comme le financement des projets et des équipements (accès et coûts) qui ralentissent l’investissement dans le numérique pour 60,9% des décideurs sondés. Pour 38,9%, le manque de ressources et de compétences en interne sont aussi des freins.

« Le sujet du numérique est bien dans l’esprit des dirigeants du secteur de l’industrie. C’est particulièrement encourageant car pour que la transformation d’une entreprise soit possible, cela nécessite une impulsion qui ne peut venir que du dirigeant », rappelle Laurent Luce, responsable marketing produits et modèles économiques chez Sage. « Cela signifie également que le sujet du numérique ne fait plus peur et n’est plus une affaire de spécialiste mais bien un levier de performance. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur