Aressy dévoile les résultats de son baromètre channel marketing IT

Tendances IT

Ce matin Aressy présentait les résultats de son 9ème baromètre channel marketing IT, l’occasion pour l’agence de faire point sur les relations marketing entre les acteurs de la distribution informatique et télécoms.

aressy barometre 2014
Un marketing plus smart

11,5/20, 11,8/20 et 13,5/20 : ce sont les notes respectives données par les revendeurs, les grossistes et les constructeurs aux stratégies et outils marketings proposés par les marques et déployés par leur réseau de distribution. Sous ces notes se cachent trois tendances d’après l’agence Aressy, qui comme chaque année depuis 9 ans, sonde les éditeurs/constructeurs/opérateurs, grossistes et revendeurs sur les différents leviers de communications pour adresser les cibles et développer les ventes. Un baromètre réalisé avec le cabinet Markess International auprès de 62 éditeurs/constructeurs/opérateurs, 22 grossistes et 131 revendeurs.

Première tendance, un pessimisme modéré. D’après les résultats du baromètre, l’année 2014 révèle un moral à la baisse. Une tendance essentiellement due à l’appréciation des revendeurs qui évaluent les actions marketing en retrait de 1 point pour leurs grossistes et de 0,8 point pour les constructeurs. Ces notes reflètent une situation économique tendue, des budgets marketing plus serrés et une exigence de ROI plus rapide.

Seconde tendance, un marketing plus ‘smart’. Plus de 67% des revendeurs se déclarent satisfaits du marketing et 75% des fournisseurs. Les actions de générations de leads sont moins nombreuses mais plus satisfaisantes grâce à des actions à forte valeur ajoutée telles que les vidéos, utilisées par 67% des revendeurs, ou les webcasts, organisés par 58% des marques. Les emailings et les roadshow sont en baisse.

Troisième tendance,  le début des « approches verticales ». D’après l’étude, 68% des grossistes et 52% des fournisseurs ont une stratégie ciblant les marchés verticaux contre 38% des revendeurs. Cette vision est encore modérément adoptée. La vidéosurveillance est le marché le plus plébiscité par les revendeurs, tendance identifiée par le succès de la zone dédiée sur IT-Partners. À l’inverse, le retail est qualifié de “compliqué”. Pour adresser ces marchés, le livre blanc tient la corde. Une approche “contenu” qui permet de mettre les technologies en perspective d’usage.

Fort de cette dernière tendance, Aressy a donc fait cette année un focus particulier sur quatre marchés verticaux : la vidéosurveillance, le retail, la GED, l’éducation et l’hospitality.

Sylvie Chauvin, présidente de Markess International
Sylvie Chauvin, présidente de Markess International

Sylvie Chauvin, présidente de Markess International nous livre son bilan sur ces marchés verticaux :

• Vidéosurveillance => 53% des grossistes estiment que le marché de la vidéosurveillance est porteur d’affaires. Ce marché est jugé intéressant et porteur pour 77% des fournisseurs et 70% des revendeurs.

• Retail => Le marché du retail est considéré intéressant par 32% des revendeurs et 22% des fournisseurs. Il semble cependant d’un abord compliqué pour plus d’un tiers d’entre eux et difficile à appréhender pour 27% des grossistes, 20% avançant même qu’il est opaque à leurs yeux.

• Dématérialisation => Entre 33% et 38 % des grossistes, revendeurs et fournisseurs estiment intéressant le marché de la dématérialisation. Il apparaît cependant compliqué pour un revendeur sur quatre et un grossiste sur cinq. Par ailleurs, 22% des fournisseurs le jugent difficile à appréhender.

• Hospitality => Fournisseurs et grossistes semblent apprécier ce marché, 44% et 47% indiquant respectivement qu’il est intéressant, 25% et 27% porteur d’affaires pour eux. 36% des revendeurs marquent aussi leur intérêt pour ce marché.

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur