HP, leader méconnu du Cloud en France

Tendances IT
conférence HP france

70 % de parts de marché. HP revendique la part du lion sur le marché de la construction de Cloud dans l’Hexagone.

Quand on pense Cloud, les noms d’AWS (Amazon), de Microsoft Azure ou d’IBM ressortent spontanément. Pourtant, comme l’ont martelé le 14 janvier – à la faveur d’une conférence de presse, devenue traditionnelle en début d’année – les équipes dirigeantes de HP France, Gérald Karsenti (P-DG de la filiale) en tête, le leader du secteur dans l’Hexagone n’est pas à chercher dans cette liste, mais du côté du constructeur californien.

HP afficherait en effet une part de marché de 70 % sur ce segment. Il ne s’agit évidemment pas ici de fourniture de Cloud public, mais de la construction de Clouds au sein des entreprises utilisatrices ou pour des prestataires de services.

HP a notamment travaillé avec Numergy, Cheops, Antemeta ou encore GFI. Et rappelons que, si HP propose en direct des services de Cloud public aux Etats-Unis, le groupe a fait le choix, en Europe, de s’appuyer exclusivement sur des partenaires.

clooud hp 150114« Nous avons démarré petit, il y a quatre ans, dans la soute », raconte Jean-Marc Defaux, le directeur Cloud Computing de la filiale, en faisant référence à la construction du premier Cloud sur base de technologies HP dans l’Hexagone, celui de SFR. « Une référence », selon Gérald Karsenti.

Au cours des deux dernières années, HP France affirme avoir bâti quelques 32 Clouds dans l’Hexagone, sur la quarantaine de dossiers de ce type qui ont émergés !

Et Jean-Marc Defaux de donner sa définition de ce qu’est le Cloud : « Des services accessibles via un portail, qu’on peut instancier sur des infrastructures indifférenciées et disponibles en quelques minutes. » Pour lui, tout sauf un « simple dérivé de la virtualisation ». Ce qui explique le nombre encore modeste de déploiements dans l’Hexagone, selon les calculs de HP.

Jean-Marc Defaux note toutefois une accélération dans la construction de Clouds, avec 22 signatures au cours de la dernière année fiscale, close en octobre. « Et, en ce moment, c’est une centaine de dossiers qui sont ouverts », précise-t-il. D’où la nécessité pour HP de s’appuyer désormais sur ses partenaires afin de couvrir un marché en plein décollage.

Accélérer le provisionning

conférence HP FranceDes dossiers qui concernent évidemment les fournisseurs de service (un segment qui a connu 65 % de croissance chez HP France en 2013), mais aussi les grands comptes. C’est par exemple la voie dans laquelle s’est engagée la banque de détail de la Société Générale. « Nous avons lancé ce programme dès 2010, raconte Denis Camas, son DSI. L’objectif est de fournir un provisionning rapide des infrastructures et de gérer le déploiement de code applicatif dans le Cloud sur tous types d’environnements, y compris en production. »

Et de préciser que, dans cette architecture, les applications doivent également être connectées aux outils de gestion des services IT (ITSM), « afin de créer une boucle vertueuse et revenir plus rapidement dans le cycle de production » pour améliorer l’applicatif en continu. Aujourd’hui, la DSI de la SG Retail accompagne 150 maîtrises d’œuvre et gère environ 1 000 changements par mois.

HP a également récemment accompagné Air France, pour la mise en place d’un Cloud privé basé sur ses 1 500 serveurs Linux. Là encore, l’objectif est de réduire le temps de mise en place des environnements, Air France gérant entre 300 et 350 installations et réinstallations par an sur son parc Linux. « Depuis que nous automatisons nos processus d’installation, nous sommes passés d’environ 6 jours de charge pour installer un cluster de serveurs à une journée, et pour une VM, nous sommes aujourd’hui à moins de 15 minutes au lieu de plus d’une journée », explique Patrick Bourel, responsable des systèmes ouverts chez Air France, dans un communiqué.

La première phase de ce projet se limite à l’automatisation du déploiement des OS, des middlewares, des outils de monitoring et de gestion de capacité. Mais Air France prévoit une extension du projet à d’autres utilisateurs et l’automatisation du déploiement de l’ensemble des environnements applicatifs. Selon nos informations, HP accompagne également la mise en place d’un Cloud hybride chez EDF, un projet encore en cours de déploiement.

 

(Source image: (c) HP France)