Création d’une e-boutique via le e-commerce opéré : pour une stratégie cross et omni-canal efficiente

Stratégies Channel
Samuel Augy Ysance

Le e-commerce opéré, ça vous dit quelque chose ? Ce Responsable de Business Unit chez Ysance explique en quoi cette pratique change la donne en matière de création de e-boutique dès lors que l’on poursuit une stratégie cross et omni-canal.

Par Samuel Augy, Responsable Business Unit Ysance

Samuel Augy Ysance
Samuel Augy

Le développement technique, commercial et stratégique de sa boutique en ligne peut se révéler être un véritable casse-tête. En déléguer la gestion peut non seulement revenir cher mais affecte aussi sévèrement l’indépendance du e-commerçant et s’intègre difficilement dans une stratégie de vente cross et omni-canal. Il est temps de faire évoluer ces pratiques et de créer une solution alternative qui réponde concrètement aux besoins actuels des marques. C’est ce qu’on appelle, chez Ysance, le e-commerce opéré. Explications…

Pour créer une e-boutique aujourd’hui, deux choix s’offrent à la marque : soit s’en occuper elle-même en faisant appel à des prestataires extérieurs en régie ou au forfait – logisticien, gestionnaire de stocks, référenceur, web marchandiser, etc. –  voire en internalisant ces fonctions, soit en déléguant l’ensemble de ces missions à une entreprise spécialisée moyennant – en plus du prix de la création et de l’intégration de l’e-boutique – un pourcentage de son chiffre d’affaires. C’est ce qu’on appelle communément le e-commerce délégué.

Oui mais voilà, dans le cas où on gère soi-même sa e-boutique, faire appel aux bonnes ressources ou s’entourer de bons prestataires est un exercice risqué et délicat.

Et en déléguer la gestion n’est pas nécessairement une solution gagnant-gagnant sur le long terme. Car dans l’hypothèse où l’e-boutique ne fonctionne pas, l’entreprise mandataire aura investi du temps et de l’argent sans retour financier et dans le cas contraire, la marge du chiffre d’affaires prise par cette dernière est telle (en moyenne 30%) que c’est l’e-commerçant qui se sentira lésé.

Alors, e-commerce classique ou e-commerce délégué ? A cette question que se posent les marques trop souvent par défaut, on devrait être en mesure de leur proposer une autre réponse, une alternative qui compilerait les avantages des deux solutions et qu’on appelle, chez Ysance, le e-commerce opéré.

Le principe est simple : prendre en charge la partie conseil, création, intégration et choix des prestataires pour ne laisser à l’e-commerçant que la gestion et le développement de son business. L’opérateur est là aussi pour le guider et l’assister dans les évolutions nécessaires de sa  e-boutique. Mais contrairement à l’e-commerce délégué, le site reste l’entière propriété de la marque qui pourra à tout moment reprendre la main dessus. Facturé uniquement au coût de setup et en régie, l’e-commerçant s’assure ainsi une solution économique clé en main mais aussi plus de souplesse et d’autonomie dans la gestion de sa e-boutique.

Un avantage d’autant plus indéniable pour les retailers car avec le e-commerce opéré, il n’y a aucune confrontation entre la vente physique et la vente online. Là où un opérateur délégué trouve uniquement son intérêt dans la vente en ligne et pousse la marque dans une stratégie 100% online, le e-commerce opéré – n’étant pas rémunéré en fonction du chiffre d’affaires de l’e-boutique – s’accorde, lui, avec la stratégie commerciale globale de la marque et s’intègre donc parfaitement à un schéma de vente cross et omni-canal. Création d’un web to store, mise en place de bons d’achats et cartes de fidélité offline, relai de vente en boutique, incitation d’achats complémentaires en magasin, etc. sont autant de synergies commerciales visant à maintenir l’unification du parcours client que peut conseiller un opérateur spécialisé dans le e-commerce opéré.

Ainsi déchargées des contraintes techniques et soutenues dans leur stratégie commerciale, les marques peuvent voir dans l’accompagnement opéré une solution souple et en accord avec la réalité du e-commerce aujourd’hui : un écosystème complet et évolutif qui voit se multiplier les sources d’acquisition de trafic, de communication et de distribution.