Pixmania cédé à l’allemand Mutares par Dixon

Distribution
pixmania magasins

Dixon avait publiquement annoncé au printemps son intention de se désengager d’un Pixmania en difficulté depuis des mois. C’est chose faite. Et le repreneur est un groupe industriel allemand spécialisé justement dans la remise à flot des entreprises en difficulté.

Depuis plusieurs mois on savait que Dixon Retail ne conserverait pas Pixmania dans son giron. Le groupe britannique vient de le céder à l’allemand Mutares (basé à Munich) après de longues et âpres négociations.

En pleine descente aux enfers depuis quelques mois, Pixmania a vu ses ventes chuter de 32% au cours du dernier trimestre  et a enregistré pas moins de 36 millions d’euros de pertes, le tout s’accompagnant – on s’en était fait l’écho – de licenciements, de fermetures de points de vente, d’une couverture européenne réduite de près de 50% (14 pays couverts contre 26 précédemment), …

Il fallait donc prendre une décision rapide pour Dixon. Et une décision coûteuse, car le groupe britannique de distribution va devoir débourser, dans le cadre de l’accord passé, 69 millions d’euros environ afin de conserver un Pixmania en ordre de bataille. Autre motif valable pour ce chèque : notre consœur Flore Fauconnier du JDN croit savoir que Dixons Retail aurait le droit de continuer à utiliser les services eMerchant du groupe Pixmania afin d’opérer l’activité e-commerce de ses enseignes.

Reste que l’opération n’est pas encore à cette heure totalement bouclée, une période de consultation ayant été ouverte et des négociations devant encore se tenir avec les quelques 1 200 employés en France, et leurs représentants, afin de valider le volet social de cette reprise.

A noter qu’en parallèle de la cession de Pixmania, Dixons a également conclu la vente de son enseigne ElectroWorld au groupe turc Bimeks pour 2 million de livres sterling environ.

Qui est Mutares ?

mutares AG est une holding industrielle qui se concentre sur l’acquisition de sociétés en mutation structurelle due à des situations particulières (problématiques de succession, de redressement, de refinancement, etc.)

Sa vocation ?  « Apporter un fort soutien opérationnel aux sociétés en portefeuille et de les positionner ainsi sur une trajectoire de croissance durable. » explique la firme munichoise qui ajoute : « L’esprit entrepreneurial est au cœur de l’approche de mutares ; cela se reflète dans notre ouverture à des solutions non conventionnelles, ainsi que dans notre fort engagement personnel. »

En général, et ce fut le cas précédemment avec d’autres sociétés de distribution acquises en France, Mutares prend une part majoritaire dans les sociétés sur lesquelles elle a jeté son dévolu.

Sociétés réalisant au minimum 20 millions d’euros de CA,  soit parce que leur activité principale ne fait plus partie du cœur de métier de leur maison mère, soit parce qu’un changement de propriétaires entraîne des difficultés de succession à la direction ou soit parce qu’elles ont besoin d’un soutien opérationnel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur