Cas concret : comment Ysance pilote la galerie marchande de RueduCommerce grâce à QlikView

Stratégies Channel

Ysance, agence conseil en technologie digitale, a déployé la solution QlikView pour développer l’application de pilotage de la galerie marchande Rue du Commerce. Face au développement accru de ses activités, le site devait remplacer ses outils décisionnels devenus chronophages et obsolètes. Explications.

L’existant

rue du commerce logoDepuis sa création en 1999, l’activité de Rue du Commerce, devenu l’un des leaders du e-commerce en France, n’a cessé d’évoluer. En 2007, la société a étendu ses activités en ouvrant une galerie marchande qui, depuis le rachat de l’entreprise en 2012 par Altarea Cogedim, est au cœur de la stratégie du site.

Cette galerie marchande fédère à ce jour plusieurs milliers de sites marchands et gère pas moins de 4 millions d’offres actives dans près de 5000 catégories, et 40 millions de commandes clients sont conservées sur 3 années d’activité.

Confronté à un tel déluge de données, le groupe a fait le constat d’une carence en outils de pilotage de l’activité et a décidé de se mettre en quête d’une solution pour produire rapidement et simplement un reporting de qualité.

« Nous fonctionnions avec des extractions standard qui exportaient les données vers Excel, explique Estelle Neveu, Chef de projet Web Marketing, ce qui ne nous donnait pas la réactivité nécessaire ni la finesse d’analyse ».

 

Le choix de QlikView   

Sélectionnée pour ses compétences à la fois dans le domaine du décisionnel, du Big Data et de l’e-commerce, Ysance, s’est appuyée sur la solution de Business Intelligence QlikView pour réaliser ce travail complexe.

David Bochert Ysance
David Bochert

David Bochert, directeur de la Business Unit décisionnelle, explique : « Le challenge était de pouvoir mettre à disposition des métiers les mesures et KPI nécessaires au pilotage de l’activité dans un temps quasi instantané pour garantir une réactivité face aux contraintes d’un marché mouvant, explique. La méthode agile et souple de QlikView nous a donc semblé la solution la plus appropriée pour une mission de cette envergure ».

Face à la masse importante et exponentielle de données générées par la galerie marchande et de l’ambition de Rue de Commerce de déployer une application transversale métier, le projet  comportait de lourds enjeux techniques.

« Il ne s’agissait pas ici de développer une simple application de gestion financière. Il nous a fallu faire un travail en amont sur la qualité des données et des référentiels puis rassembler un maximum d’information dans un socle commun pour offrir aux utilisateurs la possibilité de requêter la même information sur différents niveaux d’analyse ».
Un mode projet itératif

Ysance a monté une équipe de projet mixte avec quatre collaborateurs d’Ysance et deux de Rue du Commerce travaillant quotidiennement et en étroite collaboration sur des cycles projets successifs.

« Pour être pertinente, une application QlikView nécessite d’évoluer et de murir au contact des métiers et de la réalité des usages. Nous avons donc créé une première version de l’application que nous avons alimentée en mode itératif en fonction des évolutions exprimées par les utilisateurs », précise Daliane Calvani, manager chez Ysance BI Services.

Un minutieux travail séquencé qui a permis de mettre au point, en un an, une application aboutie et sur-mesure utile aux organes décisionnels comme aux métiers.

Résultat obtenu : un niveau d’analyse performant sur plusieurs niveaux

Au-delà des indicateurs commerciaux classiques (volumes, chiffre d’affaires, nombre de commandes, références…), sont venus s’ajouter des onglets relatifs à l’activité de la galerie marchande en termes de qualité du service client – avec des indicateurs tels que le taux d’annulation, le nombre de lignes de commandes non expédiées ou encore le délai moyen d’expédition, etc. – et de  qualité des offres des marchands.

Estelle Neveu Rue du commerce
Estelle Neveu

« Il est important de suivre les tendances et de repérer les anomalies, vendeur par vendeur, témoigne Estelle Neveu. Un stock nul ou qui n’est pas au niveau auquel il devrait être, compte tenu des tendances de ventes, doit alerter tout de suite les chefs de produits. Nous devons nous assurer que les marchands les plus performants sur certaines gammes de produits sont bien présents au moment des pics de ventes, pour être sûr que les clients trouveront une offre suffisante ».

Et Ysance ne s’est pas arrêté en si bon chemin puisque, parallèlement à cette application, l’agence conseil en technologies digitales a développé une deuxième application pour l’activité de distribution classique du site. Le prochain développement sera dédié au marketing et à la gestion de la relation client. « Notre objectif est d’être capable d’évaluer la performance de nos campagnes marketing et promotionnelles sur les ventes avec une approche davantage customer centric », conclut la Chef de projet Web Marketing de Rue du Commerce.

Retrouvez le cas complet ici (fichier PDF)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur