Smarter Commerce : IBM lance sa « plateforme e-commerce » en mode SaaS

Stratégies Channel

A l’occasion du Smarter Commerce Summit 2013 qui vient de se dérouler du 18 au 20 juin à Monaco, IBM a annoncé la commercialisation de sa « plateforme e-commerce » en mode SaaS, via son réseau de partenaires.

Parce que la relation entre un consommateur et une marque ne se limite pas à la simple vente d’un produit, les solutions Smarter Commerce conçues par IBM couvrent l’intégralité du cycle d’achat, de l’approvisionnement en stock au service après-vente.

Ce, dans une période où plusieurs facteurs viennent influencer les consommateurs tout au long de ce cycle : explosion des réseaux sociaux, développement des technologies mobiles, accès rapide à l’information et phénomène de multicanalité.

e-commerceEt Big Blue d’expliquer que cette multiplication des facteurs d’influence, combinée à un marché de plus en plus compétitif, rend le consommateur très volatil.

Moins fidèle, ce nouveau type de consommateur est de plus en plus susceptible de passer d’une marque à une autre.

Pour répondre à ces nouveaux enjeux, IBM pousse donc sa « plateforme e-commerce » en indiquant aux marques qu’elle leur permet de délivrer aux consommateurs une expérience d’achat cohérente et unifiée via l’ensemble des canaux de distribution disponibles. Pour les consommateurs, il est possible d’interagir avec la marque (acheter un produit par exemple) quel que soit l’endroit où ils se trouvent ou le canal qu’ils utilisent (mobile, téléphone ou internet) et recevoir des promotions personnalisées en accord avec leurs besoins.

Cette « plateforme e-commerce » sera distribuée par le réseau de partenaires d’IBM, avec comme premier de cordée la société AlizNet, cabinet de conseil métier et expert digital  dans le secteur de la distribution et du Retail. Soit le premier partenaire intégrateur de la solution IBM Websphere Commerce depuis plus de 8 ans avec plus de 15 projets actifs.

Le choix du mode SaaS ? IBM le justifie comme suit auprès des e-commerçants, y compris les plus petits d’entre eux :

–              Un investissement de départ réduit. La mise en place de cette solution en mode SaaS ne demande pas d’investissement, ni en matériel ni en logiciel, et nécessite peu de ressources informatiques.

–              Un déploiement bien plus rapide de la « plateforme » (à partir de 3 mois) permettant une mise sur le marché accélérée des offres.

–              Une augmentation du taux de transformation de 4,7% chez les e-commerçants équipés de la « plateforme e-commerce » d’IBM. Cette amélioration du taux de transformation, combinée à une augmentation du panier moyen de 13% et du trafic entraîne une hausse conséquente du chiffre d’affaires du site marchand. (source : Internet Retailer 2012).

(crédit image: Shutterstock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur