SAP prend le contrôle d’Hybris

Tendances IT

Quelques jours après avoir rencontré, pour le compte d’ITespresso.fr, Eric Chemouny, qui dirige cette société en France (voir la vidéo dans cet article), SAP vient d’annoncer avoir pris le contrôle d’Hybris, éditeur de solutions dites “omni-commerce” d’origine allemande.

Hybris vient de passer officiellement sous le contrôle d’un autre éditeur allemand, et pas le moindre : SAP, qui était déjà l’un de ses plus grands partenaires technologiques. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Et, comme il se doit, les autorités de régulation compétentes doivent encore être sollicitées pour valider ce rapprochement.

Si le feu vert est donné, Hybris va donc pouvoir intégrer le groupe SAP dès la fin du troisième trimestre 2013. L’éditeur devrait conserver une certaine autonomie de fonctionnement et les deux principaux dirigeants Ariel Lüdi et Carsten Thoma garder leurs postes.

« Avec Hybris, SAP a franchi une étape cruciale pour appréhender davantage les enjeux de la gestion de la relation clientèle et définir une nouvelle expérience dans l’acte d’achat », ont déclaré Bill McDermott et Jim Hagemann Snabe, Co-CEO du groupe SAP, cités dans le communiqué officiel de l’éditeur.

A noter que SAP exploite déjà des solutions CRM comme SAP 360 Customer, avec une déclinaison Hana (exploitation de la puissance de la mémoire au lieu des disques).

Eric Chemouny Hybris
Eric Chemouny

Courant mai, nous avions rencontré pour le compte d’ITespresso.fr, Eric Chemouny, Vice-Président Europe du Sud d’Hybris. Il évoquait alors devant nos caméras  l’intérêt de ses solutions dédiées aux commerçants dans une perspective multi-canale.

Il donnait notamment des précisions sur la force de frappe de l’éditeur dans le monde (500 entreprises clientes dans le monde dont les Galeries Lafayette, Auchan et Conforama en France) et sur le développement des activités d’Hybris dans l’hexagone.

A la fin du premier trimestre 2013, Hybris Software avait levé 30 millions de dollars auprès de Meritech Capital Partners, de Greylock Israel et de son investisseur historique Huntsman Gay Global Capital.

Dans un courrier transmis aux partenaires d’Hybris, Ariel Lüdi a tenu à rassurer ceux-ci, notamment sur l’intérêt de ce rapprochement. Il leur a notamment écrit : « Nos technologies sont complémentaires – avec un chevauchement minimal entre nos produits – ce qui vous permet d’offrir à vos clients des solutions encore plus puissantes pour optimiser et développer leurs entreprises, qu’elles soient ou non clientes SAP. »

Vous pouvez consulter la vidéo de l’interview d’Eric Chemouny, ci-dessous :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur