Cisco Partner 2013 – Le nouvel Eldorado passe par les PME et l’Internet of Eveything

Stratégies Channel
Cisco John Chambers

A coup de centaines de millions de dollars pour ses partenaires, Cisco veut s’imposer sur le marché des PME. En outre, le CEO John Chambers évalue à 14,4 trillions de dollars l’Internet of Everything. Le quoi ?

De notre envoyé spécial à Boston, José Diz –

« Today – Tomorrow –Together ». Tel est le slogan en 3T du Cisco Partner Summit 2013 qui se tient depuis mardi à Boston.

On l’aura compris : Cisco n’envisage son avenir que par et à travers son réseau de partenaires. Plutôt pertinent pour une manifestation mondiale qui leur est justement consacrée.

Cisco John Chambers
John Chambers (Cisco)

De Today à Tomorrow

« Cisco a déjà anticipé ou participé à de grandes transitions et misé sur des ruptures comme le datacenter ou le cloud avec notre offre UCS, la mobilité, la vidéo avec le rachat de NDS… Nous avions engagé de grands paris sur les marchés émergents, le rapprochement des fournisseurs de services et des entreprises, l’architecture technique et les processus métiers [Business Architecture], » rappelle John Chambers, dirigeant emblématique de Cisco depuis 1995.

Les huit futurs paris de la société s’avèrent tout aussi ambitieux. Dans l’ordre : Internet of Everything (littéralement « l’Internet de tout » et pas seulement des objets comme certains l’ont traduit hâtivement), rester le leader informatique, assumer la lente reprise économique, poursuivre les acquisitions (15 depuis un an), devenir incontournable sur le segment du mid market (PME de 100 à 1000 personnes), développer encore les services pour les partenaires, la collaboration et la sécurité. Excusez du peu !

Et justement la fourniture de produits et de services en ligne ou de prestation envers les PME sont au cœur de la plupart des présentations et discussions de la manifestation.

Les PME : avenir radieux pour les partenaires Cisco…

Estimé à 1,4 milliard d’entreprises dans le monde, les PME qui devraient représenter en 2016 un potentiel de marché de 25 milliards de dollars pour les technologies et de 30 milliards de dollars pour les services (par Cisco combinant plusieurs études).

Cisco Bruce Klein
Bruce Klein (Cisco)

« Les priorités de ces entreprises sont spécifiques : plus de productivité, innovation de l’expérience client, augmenter l‘activité, faire plus avec moins efficacement et en toute sécurité, et assurer la continuité de l’activité en respectant les réglementations. Il convient donc de répondre à leurs attentes en termes de mobilité/BYOD, offres de cloud pertinentes, déploiement rapide de nouvelles applications, infrastructure sécurisée et virtualisation, » explique Bruce Klein, Senior vice-president, Worldwide Partner Organisation chez Cisco.

Pour s’adresser aux PME, la guerre se situe clairement sur le terrain des partenaires. Cisco l’a bien compris et expose ses atours pour séduire son audience.

… avec de gros encouragements à la clé

En 2012, la société avait annoncé un investissement de 75 millions de dollars consacrés à la croissance et au bénéfice  des partenaires sur le midmarket (Partner Led Initiative). Elle profite de cet événement pour annoncer qu’elle porte cette somme à 150 millions de dollars. Sur son programme Partners Plus Cisco compte plus de 2000 partenaires, qui ont pu profiter de 11 000 leads et avoir connaissance de 39 000 prospects. Grâce à sa Sales Collaboration Platform, elle annonce déjà entre 300 000 et 500 000 prospects, et la génération de 100 000 à 150 000 leads. Bien entendu, les programmes de formation et les outils dédiés à la vente seront renforcés.

Seconde corde à son arc, le constructeur/éditeur met en avant son portfolio de produits, solutions et services dédié aux PME, “le plus important du marché”.

Fin 2012, Cisco rachetait Meraki, spécialiste de la gestion d’infrastructures dans le cloud : de la sécurité au routeur wi-fi en passant par le MDM. Il annonce aujourd’hui Meraki Managed Services Dashboard. Destinée aux fournisseurs de services managés (MSP), cette solution permet de proposer la suite Meraki sous forme de service externalisé.

Le MSP peut ainsi gérer des comptes clients totalement isolés accédant à des services personnalisés sur réseaux fixes ou sans fils, basiques ou très complexes, jusqu’au multi-sites : sécurité, switching, sans-fil, Moble Device Management, applications… Le tout toujours en mode Cloud. Idéal pour les partenaires ciblant les PME, mais pas uniquement. Les réseaux de partenaires n’étant pas encore fusionnés, les intéressés pressés devront devenir partenaires Meraki.

L’équipementier annonce que sa ligne de commutateurs Catalyst 2000 (dédié aux PME) est la star de son catalogue.  Il annonce le nouveau Catalyst 2960-X, un commutateur gigabit Ethernet stackable en configurations 24 ou 48 ports avec des liens à 10 Gbits pouvant s’additionner jusqu’à 40 ou 80 Gbits. Empilable jusqu’à 8 unités, la solution peut afficher 384 ports Gigabit Ethernet, en consommant jusqu’à 80 % moins d’énergie (selon Cisco).

Des nouveautés qui viennent compléter les gammes des produits pour PME (voir illustration).

Cisco Portfolio PME
Portfolio Cisco pour les PME

Enfin, Cisco s’engage à investir un milliard de dollars pour favoriser la génération d’opportunités commerciales (leads) au bénéfice de ses partenaires au cours de cet exercice fiscal. Et une partie de cet investissement sera consacrée à aux clients PME.

Les promesses grandioses de l’Internet of Everything

A l’époque de la déferlante internet, Cisco reprenait sans cesse le refrain IP Everywhere.

Aujourd’hui, dans la lignée de l’Internet des objets (Internet of things), Cisco préfère considérer un sur-ensemble bien plus intéressant qu’il a donc baptisé « Internet of Everything ».

« L’internet des objets est exemple parmi tant d’autres des transitions technologiques amenées par l’Internet of Everything, » a souligné John Chambers. « L’ère de la connectivité (e-mails, navigateur et moteurs de recherche) a numérisé l’accès à l’information, tandis que l’économie en réseau (e-commerce, chaine d’approvisionnement, collaboration) a numérisé les processus métier. Puis les expériences immersives ont amené les interactions d’entreprises et sociales vers le monde numérique avec les réseaux sociaux, la mobilité, le cloud et la vidéo. L’internet des objets va numériser le monde ! Et cela passera par la connexion entre les gens, les processus, les objets et les données. »

Un marché que le dirigeant estime à 14,4 trillions de dollars (milliers de milliards). Un marché sur lequel il se positionne en numéro un sur « l’architecture réseau, le Big Data, le l’analytique. » En effet, face à de tels volumes d’information une analyse (le plus souvent transparente pour l’utilisateur) deviendra indispensable pour aider à prendre une décision.

« Des opportunités formidables à saisir pour les partenaires de notre écosystème, » s’enthousiasme le CEO. « Un marché qui se répartit entre le M2M (machine to machine) à 45 %, le M2P/P2M (people to machine) à 24 % et le P2P à 31 %. »

Bien entendu, Cisco se propose d’accompagner les partenaires pour saisir ces opportunités. Processus, évolutions culturelles, Sécurité et confidentialité, rôle des directions informatiques pour intégrer l’Internet of Everything, définition et déploiement de pilotes, solutions verticales… Autant d’opportunités (surtout futures) sur lesquelles Cisco positionne d‘ores et déjà sa plate-forme afin de permettre aux partenaires d’apporter services et applications aux intéressés.

Sur un marché de 14,4 trillions de dollars, nombre d’entre eux devraient pouvoir trouver leur bonheur !

#ADV#