GfK revoit ses prévisions de ventes de tablettes à la hausse pour 2013.

Tendances IT

Le marché des tablettes tactiles n’en finit pas de grimper grâce à des prix de plus en plus bas. Le cabinet GfK Consumer Choices revoit donc ses prévisions à la hausse, soit 6 Millions d’unités pour 2013.

François Klipfel, directeur général adjoint chez GfK Consumer Choices France
François Klipfel, directeur général adjoint chez GfK Consumer Choices France

Trois ans après la naissance du premier iPad en France, le marché des tablettes tactiles est toujours en forte croissance constate le cabinet GfK.

Une évolution due notamment au glissement spectaculaire des prix d’après GfK. Le cabinet note déjà pour 2013 une baisse de prix de 32% en comparaison avec le 1er Trimestre 2012. « La baisse de prix de l’ordre de 20% observée sur 2011 et 2012 semble s’accélérer, avec une chute de 32% enregistrée sur le premier trimestre 2013. » confirme François Klipfel, directeur général adjoint chez GfK Consumer Choices France. «C’est le signe indéniable d’un marché dont l’argument majeur reste le prix. Les concessions que cela implique au niveau de l’expérience consommateur ne disent en revanche pas si ce dernier y trouvera son compte sur le long terme »

Anselme Laubier, chef de groupe IT chez GfK Consumer Choices France
Anselme Laubier, chef de groupe IT chez GfK Consumer Choices France

GfK note aussi qu’une segmentation de l’offre encore trop limitée pourrait entamer la longévité du marché des tablettes tactiles. « La tablette s’inscrit également dans la logique de multi-équipement des foyers français en matériel informatique initiée par le netbook en 2008. Cette dernière va de pair avec un prix agressif, sous la barre des 300€, avec lequel la tablette est désormais compatible », analyse Anselme Laubier, chef de groupe IT chez GfK Consumer Choices France. « Sur le premier trimestre 2013, nos mesures ont enregistré un prix moyen de la tablette à 271€ TTC».   

Pourtant, la volonté des fabricants de valoriser l’innovation liée aux usages du tactile semble incompatible avec le raz de marée des offres low-cost, parfaitement en phase avec les attentes de la distribution qui cherche à générer du trafic en magasin avec une politique de prix bas d’après GfK. Face à cela, les ventes de netbooks ont baissé de 40% en 2012.

Une place reste à prendre les offres hybrides (entre PC et tablette). «Les challenges associés restent en revanche nombreux : expliquer clairement la valeur ajoutée aux consommateurs et trouver un bon compromis entre le prix et la qualité de l’expérience semblent d’ores et déjà incontournables » conclut  François Klipfel.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur