Cap sur les solutions de gestion métier de nouvelle génération !

Tendances IT
Gil Racouet LTC

Pour le Directeur Général de LTC, l’informatique de gestion atteint enfin son âge de raison… l’heure d’en profiter en faisant le bon choix pour son entreprise en matière de solutions orientées métier…

Par Gil Racouët, Directeur Général LTC

Gil Racouet LTC
Gil Racouët (LTC)

L’informatique de gestion a connu ces dernières années de nombreuses évolutions qui l’ont amenée à devenir plus opérationnelle et à se tourner progressivement vers les métiers. Ainsi, les « grands » éditeurs traditionnels ont vu leurs parts de marché diminuer au profit d’acteurs plus modestes qui ont opté pour une approche plus orientée business. Plus précisément, l’approche métier s’est généralisée et s’est positionnée comme un véritable moteur de croissance.

De plus, il est important de noter que les méthodologies ont évolué et permis de proposer des ERP compétitifs et utilisables en un temps record. Cette mutation est une réelle innovation sur un marché où le déploiement de projets était freiné par des mises en œuvre et paramétrages complexes qui ne permettaient pas à toutes les entreprises de moderniser leur SI et de lancer leurs chantiers de gestion.

Au travers de ces éléments, les éditeurs de progiciels de gestion métier ont pu se démarquer en proposant des socles techniques packagés ou prêts à finir répondant à des besoins spécifiques comme dans le domaine des laboratoires d’analyses, par exemple. L’on parle ainsi de solutions LIMS. L’avantage de l’approche métier est de capitaliser sur des développements successifs industrialisables pour les acteurs d’un même secteur. La notion de 80 % – 20 % en faveur du paramétrage est donc inversée. Les entreprises peuvent alors s’équiper rapidement d’outils opérationnels qui leur permettront d’accroître leur qualité de service.

Les plateformes de gestion offrent alors une réponse à des problématiques métiers et ne sont pas de simples projets informatiques initiés par les DSI. Elles sont avant tout lisibles et répondent aux attentes des opérationnels. Les bénéfices sont orientés clients et l’approche tactique s’affranchit des grands schémas directeurs qui sont souvent contre productifs.

Les utilisateurs accèdent donc non plus à une boîte à outils qui « permettrait » de concevoir une solution sur mesure mais plutôt à une application concrète nécessitant quelques légers paramétrages.

L’informatique de gestion atteint enfin son âge de raison et devrait considérablement optimiser les performances des entreprises. La formidable évolution des éditeurs de PGI métier dans tous les secteurs (LIMS, etc.) illustre parfaitement le besoin des acteurs économiques qui souhaitent mesurer rapidement les apports liés au déploiement d’un erp. Cette tendance devrait permettre aux fournisseurs les plus spécialisés de tirer leur épingle du jeu et de faire émerger durablement une nouvelle manière d’aborder l’informatique de gestion. Cette prévision est d’ailleurs relayée par de nombreux analystes.