Disques & Silices arrête les frais de son partenariat raté avec Clé Consulting

Stratégies Channel
Rupture

Très remontée contre Clé Consulting avec qui elle avait décidé de s’unir en septembre 2012, Disques & Silices (IDSBox) dénonce des « résultats catastrophiques » et met un terme à son partenariat, Clé Consulting déposant son bilan et son dirigeant remercié.

RuptureDisques & Silices, connue principalement pour son offre de stockage IDSBox, n’en revient pas d’avoir cru dans les capacités de Clé Consulting, et de son dirigeant Jean-Bernard Yata (expert en cyber-sécurité et ancien développeur informatique des solutions IDSBox).

Après avoir décidé en septembre 2012 de de s’unir avec cette société autour d’un objectif (« répondre au mieux aux besoins de sécurité des PME par l’intermédiaire d’audits et de formations proposées aux dirigeants et aux employés et ainsi mettre en place une stratégie de cyber-sécurité performante »), elle explique qu’une division Sécurité Interactive avait était créée et sa direction confiée à Jean-Bernard Yata.

Et le bilan est, selon Disques & Silices, des plus navrants : « après cinq mois d’essai et de soutien financier assuré par l’entreprise Disques & Silices, les résultats sont catastrophiques. La société Clé Consulting n’a pas engendré le moindre euro ».

Trop “gourmand” ou trop ”Confiant”, selon la société, le dirigeant de Clé Consulting a cru « pouvoir gérer les diverses situations de sécurité des infrastructures informatiques et a manifestement manqué d’inspiration pour permettre le décollage de ce projet. »

Et la firme de M. Lecomte d’enfoncer le clou : « En tant qu’ancien développeur pour IDSBox, Mr Yata avait pourtant bénéficié, en vain, du soutien financier et  commercialement très actif de l’entreprise Disques & Silices et ce durant plusieurs mois », avant de conclure : « Malheureusement, le bilan de ce partenariat est bien sombre puisque l’entreprise Disques & Silices a décidé d’y mettre un terme. Concernant Clé Consulting, la société a été contrainte au dépôt de bilan et Mr Yata remercié ».

Fermer le ban !

(crédit image: Shutterstock)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur