Cegid fait évoluer ses offres Retail et envisage de simplifier l’offre

DistributionStratégies Channel
Cegid Nouveaux modèles

Lors de Retail Connections 2013 à Venise, Cegid a expliqué son positionnement, les évolutions de ses offres. L’éditeur a également détaillé les feuilles de route de ses solutions. Colombus a-t-il encore un avenir ?

Par notre envoyé spécial à Venise, José Diz.

Pour l’éditeur, un client au cœur du système signifie avant tout que l’entreprise (ou le magasin) puisse concentrer toutes ses forces sur son métier, et pas sur une solution informatique. À chacun son métier.

Ensuite, le client doit pouvoir acheter ce qu’il veut, à tout moment, ou il le souhaite, physiquement ou depuis un périphérique électronique, en toute sécurité et selon des conditions homogènes.  Fini le terminal de vente dans le magasin comme seul outil informatique !

Centraliser les informations

D’où la nécessité de disposer de solutions web et de mobilité, en plus des points de ventes, mais aussi des mêmes informations clients et produits : le fameux omnichannel (ou omnicanal) reposant sur une unique base de données centralisée (voir notre précédent article).

Alors, l’approvisionnement, la vision des stocks et le suivi client deviennent cohérents. Ainsi, l’internaute recevra ses articles à l’heure, ou saura si un magasin en dispose. Et de même pour un client traditionnel, qui pourra se rendre dans le magasin disposant de son article.

Cegid ne s’est jamais positionné sur le CRM, et confirme ne pas souhaiter le faire. Toutefois, ses solutions YourCegid Retail contiennent des fonctions évoluées de gestion de la relation client : suivi client, programmes de fidélité, gestion de campagnes, diverses listes (mariage, baptême…), etc.

Cegid E2E
Une panoplie Retail de bout en bout

Des feuilles de route prometteuses

Devant ses clients et partenaires, Cegid (la Compagnie européenne de gestion par l’informatique décentralisée) a donc dévoilé ses feuilles de route pour 2013.

Quelques rappels sur les acquisitions de l’éditeur permettent au passage de mieux comprendre tout l’éventail.

En effet, tous les produits s’alignent aujourd’hui sous la bannière Yourcegid Retail, mais de nombreuses spécificités demeurent.

Ainsi, Orliweb (née du rachat d’Orli en 1997) conserve sa pertinence pour les activités uniquement dédiées à la mode (taille, coloris, etc.) dont elle peut assumer le suivi de l’approvisionnement et la gestion commerciale. Evolutions annoncées pour YourCegid Retail Orli : un portail partagé B2B, un portail partagé avec ses fournisseurs, un pilotage de la logistique multi et cross-channel et une traçabilité RFID.

Depuis l’acquisition d’AS Infor en avril 2007, Winshop est devenu Yourcegid Retail WSH, est une solution d’encaissement, de CRM (service clients et fidélité) et de pilotage de magasins, dédiée aux enseignes et grandes surfaces spécialisées, et aux grands magasins. Ce logiciel n’existe pas en mode SaaS, et propose une gestion de stocks peu évoluée.

Évolutions annoncées : la mobilité évoluée pour le service client (avec un contrôle intégral des achats, entre autres), le déploiement dans de nouveaux pays (Chine, Émirats Arabes Unis, Mexique, Koweït) et la possibilité de suivre le client à travers les ventes, les opérations et le multicanal en temps réel.

Colombus et CBR sont dans un bateau

Repris lors du rachat de VCSTimeless  fin 2008, Yourcegid Retail COL (ex Colombus) propose une gestion globale et généraliste de gestion des points de vente (back-office, front-office) : approvisionnements, pilotage des stocks, gestion commerciale, encaissement, pilotage Magasins, CRM & Fidélisation, Pilotage de la performance.

Bref, une couverture identique à celle de YourCegid Retail CBR (ex-Cegid Business Retail). C’est pourquoi l’éditeur incitera ses clients à la migration vers sa solution maison. Selon l’entreprise, 85 % des nouveaux clients optent déjà pour YourCegid Retail CBR. Cependant, les deux offres continuent d’évoluer et sont clairement maintenues et supportées.

Cegid Nouveaux modèles
Une information ouverte, accessible, maitrisée

D’ailleurs, Colombus bénéficie d’une feuille de route et d’évolutions : web-to-store et store-to-home omnichannel ; le service client gérera la détaxe ; les cartes cadeaux, des opérations commerciales évoluées, avec des fonctions de mobilité améliorées ; et la solution sera localisée dans des pays supplémentaires.

Outre toutes les améliorations ci-dessus, YourCegid Retail CBR profitera d’une forte évolution technologique, d’un renforcement de la sécurité, de plus d’ouverture, de plus de richesse métier, et d’un multi-devise évolué. Sans oublier la possibilité de gérer des documents d’identité numérisés. Mais attention aux réglementations nationales…

Le rachat de sociétés oblige souvent les éditeurs à maintenir de multiples lignes de produits. Exercice complexe et très onéreux. Cependant, toute autre attitude doit être étudiée et expliquée avec diplomatie. En effet, en cas de migration, pourquoi le client choisirait-il le même éditeur ?

Cegid Centralisation
Des données uniques pour toutes les applications

Pourtant lorsque les fonctionnalités de deux solutions répondent de la même manière aux besoins, la tentation est grande de fusionner les offres. Et plus encore lorsque l’on déploie un politique SaaS avec le même code que celui des logiciels. Néanmoins, il faut laisser le temps aux clients et lui proposer une forte valeur ajoutée avec le produit proposé. Affaire à suivre.

Des briques technologiques indépendantes ?

Également issue du rachat de VCSTimeless, l’offre .Next (Construction de l’offre, Budget & Prévisions, Approvisionnement, Pilotage des stocks, Pilotage de la performance, Optimisation des Ressources humaines en magasin) est une suite de modules très spécialisés pouvant s’intégrer aux solutions Cegid ou tierces, qui rencontre un certain succès.

Cegid a planifié de multiples évolutions comme la prévision multicanal s’appuyant sur les règles métier, un pilotage évolué des assortiments (largeur, profondeur) avec contrôle assortiment/achat, la gestion des contraintes d’approvisionnement et le DRP (Distribution Resource Planning – déduction des besoins en approvisionnement d’après les prévisions de ventes).

Ces nombreuses évolutions ont fait l’objet de nombreux ateliers très suivis par les 450 participants de Yourcegid Retail Connections 2013 à Venise.

Et vogue la gondole !