3 Questions à… Alan Laing, VP EMEA d’Acronis

Tendances IT
Alan Laing Acronis

Le VP EMEA d’Acronis répond à nos questions sur sa dernière annonce en date concernant son offre, sur l’intégration de GroupLogic acquise en septembre 2012 et sur la vision d’Acronis en matière de mobilité.

ChannelBiz.fr – En quoi consiste votre dernière annonce autour d’Acronis Backup and Recovery  ?

Alan Laing Acronis
Alan Laing (Acronis)

Alan Laing – Acronis annonce aujourd’hui dépasser son marché historique de la sauvegarde et de la reprise d’activité après sinistre, en embrassant une stratégie plus large de sécurité des données en matière de disponibilité, d’accessibilité et de protection.
Acronis agrandit en effet le spectre des technologies et plates-formes prises en charge par sa solution afin de protéger le bien le plus précieux d’une entreprise : ses données. Nous avons mis les données au cœur du développement de nos produits afin de proposer une solution qui permet leur déplacement sécurisé à travers les environnements virtuels, physiques ou dans le Cloud. Nous affranchissons nos clients des contraintes, même au sein des environnements hybrides les plus complexes, en leur permettant de positionner leurs données à un endroit précis en fonction de leurs besoins, indépendamment de la plate-forme et de l’endroit où ils se trouvent.
La plateforme unifiée d’Acronis s’adapte ainsi aux évolutions de l’entreprise et peut prendre en charge de nouveaux systèmes d’exploitation ou répondre aux nouveaux besoins d’applications. Elle garantit la protection et l’accès sécurisé aux données du DataCenter jusqu’à l’équipement intelligent du collaborateur.
Avec cette nouvelle évolution d’Acronis Backup and Recovery, nous offrons donc aux entreprises la possibilité de gérer leurs applications sur n’importe quel serveur, tout en conservant les données disponibles pour tout système, grâce à un taux d’indisponibilité proche de zéro et capable de gérer la diversité actuel des environnements virtualisés et Cloud des constructeurs. C’est à la fois un élément clé de différenciation par rapport aux concurrents, mais aussi la garantie d’une productivité améliorée, ainsi que de risques atténués et de coûts réduits.

Vous avez acquis GroupLogic en septembre dernier. Où en êtes-vous de l’intégration ? Quels sont les apports pour Acronis, et vos partenaires ?

L’intégration est plus ou moins complète : nous avons effectivement acquis GroupLogic en septembre 2012 et nous parlons aujourd’hui des solutions de mobilité d’Acronis (Acronis Mobility Solutions). Les partenaires de GroupLogic ont été formés sur le programme partenaire d’Acronis. La transition s’effectuera au cours des prochaines semaines. Ils bénéficieront des mêmes avantages et remises qu’auparavant. Durant cette période, nous formerons également plusieurs de nos partenaires historiques aux solutions de mobilité, car nous observons un réel attrait de leur part – ainsi que de la part des clients finaux  – pour ce type de solutions. Des événements partenaires devraient être organisés autour de ces solutions au cours des prochaines semaines.
Portées par la vague BYOD, les entreprises adoptent la mobilité à un rythme soutenu. Les utilisateurs cherchent une façon simple d’accéder, de partager et de collaborer autour de leurs documents à partir de différents équipements sous iOS ou Android. Une tendance que nos partenaires observent également. Acronis dispose d’une expertise dans la protection et la restauration complète des données, ainsi que pour tout ce qui concerne le déplacement des données entre les environnements physique, virtualisés ou Cloud. Nos partenaires peuvent donc désormais proposer des stratégies de sauvegarde et de restauration plus souples, garantissant la disponibilité des données, afin de répondre aux nouvelles stratégies autour du Cloud. Les Solutions de Mobilité d’Acronis s’inscrivent donc comme un prolongement naturel de notre stratégie dans ce domaine et une offre intéressante, garantissant un fort ROI, pour nos partenaires.

Quel regard portez-vous sur le marché de la mobilité pour 2013 ?

Je ne vais pas vous surprendre en vous disant que le marché de la mobilité évolue rapidement. Au cours des 2 à 3 dernières années, l’évolution s’est même accélérée. Avec l’arrivée de l’iPad, la guerre s’est intensifiée entre Apple et Android. Et c’est pire encore depuis l’arrivée des solutions de Microsoft. 2013 devrait offrir des avancées encore plus significatives.

Selon moi, le marché de la mobilité devrait être marqué par 5 faits

le développement des applications et des usages : les fonctionnalités de bureau arrivent sur les équipements mobiles, mais se heurtent à deux problèmes : dans de nombreux cas, elles ne sont pas directement transférables et surtout, elles offrent moins d’intérêt au final. Imaginez la virtualisation du poste de travail : c’est plus difficile de naviguer sans souris. De plus, cette approche suppose que les équipements sont tous utilisés de la même manière. Or nous savons que ce n’est pas vrai. Les équipements mobiles engendrent de nouveaux usages, sans doute plus variés que nous ne pouvons l’imaginer, qui stimulent le développement de nouvelles applications. Et nous n’en sommes qu’au tout début.

Les équipements mobiles seront l’outil informatique principal : s’ils ne sont pas encore l’équipement informatique de prédilection, ils représentent un pourcentage croissant de l’usage informatique. Ils s’imposent comme une extension naturelle du poste de travail. Avec l’arrivée de nouvelles applications, et de fonctions toujours plus avancées, les équipements mobiles vont devenir le premier outil informatique. Il suffit de regarder les chiffres des ventes de PC et de tablettes pour comprendre que ce changement n’aura pas lieu demain, mais bien aujourd’hui (1).

Le BYOD va devenir la norme.

Les chiffres (2)) sur les ventes de tablettes et smartphones au cours des 2 à 5 prochaines sont vertigineux.  Et les collaborateurs demandent à les utiliser en entreprise. La porte est déjà ouverte et les directions informatiques sont déjà confrontées à cette problématique. Nul doute que la vague va s’amplifier et avec elle, son lot de défis pour le DSI.
Mais les solutions existent, à l’image de notre offre MobileEcho qui offre aux utilisateurs la possibilité d’accéder aux ressources de l’entreprise – sur un serveur, une baie NAS, dans SharePoint – tout en garantissant à l’entreprise la sécurité et la facilité de gestion souhaitée.

 

L’accent sera mis sur la sécurité : difficile de dire à partir de quand la sécurité devient primordiale pour l’entreprise. Mais on s’accorde toutefois à penser qu’au début de la mobilité, les collaborateurs étaient en avance sur l’entreprise. C’est bien l’utilisateur qui a fait évoluer l’entreprise, en particulier grâce à l’iPad d’Apple. On ne peut pas dire aujourd’hui que la sécurité devient une problématique plus importante : je préfère dire que devant l’offre actuelle, le besoin de sécurité devient aussi important que la simplicité d’utilisation. D’où l’intérêt porté à notre offre activEcho de partage de fichier offrant les niveaux de sécurité requis en entreprise.

 

la consolidation du marché : il y a beaucoup trop d’entreprises qui adressent aujourd’hui le marché de la mobilité. Je ne serai pas étonné si, face à l’accélération, de petites entreprises étaient englouties ou disparaissaient. Les clients demandent plus que la capacité à répondre à un seul et unique besoin.

(1) http://gigaom.com/2013/02/21/more-evidence-of-tablets-slowly-killing-the-pc-market/

(2) http://blogs.forrester.com/frank_gillett/12-04-23-why_tablets_will_become_our_primary_computing_device

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur