Interview : Thierry Meynlé, Président du Directoire de Divalto : « une opération magique »

Stratégies Channel
Thierry Meynlé Divalto

Divalto organisait hier un déjeuner de presse pour annoncer une double acquisition qui va doper son offre dans les domaines de la mobilité et du collaboratif. Son Président du Directoire – Thierry Meynlé – a répondu à nos questions et nous a aussi appris une triste nouvelle: le décès du fondateur de Divalto, Maurice Vallet.

 

Divalto, éditeur de solutions de gestion, a annoncé hier l’acquisition de deux logiciels pour renforcer la richesse fonctionnelle de son ERP: DS-mobileo (ex RBS Moby), solution de mobilité, et DS-agileo (ex RBS Agiléo), solution de gestion collaborative. Voir l’article complet de José Diz (Silicon DSI) sur le sujet: http://dsi.silicon.fr/nouveautes/divalto-investit-dans-la-mobilite-et-la-collaboration-natives-2850

Retenons tout de même que ces solutions viennent élargir stratégiquement l’offre de Divalto en la dotant de fonctionnalités exclusives qui répondent à des besoins de plus en plus pointus dans les deux domaines évoqués.

Pour l’éditeur cette double acquisition s’inscrit pleinement dans sa philosophie reposant d’une part sur des acquisitions stratégiques (précédemment en 2008 l’acquisition de l’activité progiciels de CTDEC et celle d’Idylis en 2010 avec une ouverture sur le Cloud), d’autre part sur un modèle de distribution 100% indirect (lors de la présentation, on a entendu les mots suivants : « Divalto est un éditeur dont l’ADN est indirect ».

Thierry Meynlé
Thierry Meynlé pendant la présentation

Interrogé à l’issue de la présentation du jour, Thierry Meynlé, Président du Directoire de Divalto, nous a donné les réponses suivantes…

ChannelBiz.fr – Comment s’est opéré ce rachat ? Qui a fait le premier pas ?  

Thierry Meynlé – Nous sommes là aujourd’hui pour présenter les acquisitions orientées mobilité et portail collaboratif de RBS Moby (qui devient dans notre offre DS-mobileo) et RBS Agiléo (DS-agileo désormais). Nous avons eu en la matière une démarche proactive. Il faut savoir que RBS est notre voisin direct à Strasbourg et que nous avions, il y a longtemps déjà, évoqué un partenariat avec eux. Mais la greffe n’avait pu se faire à l’époque car RBS avait une image Navision trop forte.

Quel a été le facteur déclencheur de ce rachat ?

Après plusieurs tentatives, dont des essais de développement en interne qui n’ont pas porté leurs fruits (nous avons achoppé notamment sur le moteur de synchronisation), nous avons revu il y a deux ans les gens de RBS, dont justement le moteur de synchro est la grande force, et nous nous sommes entendus pour un rachat intégral des deux activités : RBS-Moby et RBS-Agileo, avec reprise intégrale au passage des 21 personnes qui composaient les équipes de RBS sur les deux métiers concernés.

Et la greffe a pris ?

Christian Dhinaut
Christian Dhinaut

Oui, pour nous c’est vraiment une opération magique : RBS était d’une part notre voisin géographique immédiat et d’autre part je citerais Christian Dhinaut, qui était responsable marketing produit sur le domaine d’activité mobilité et travail collaboratif, et qui est désormais à nos côtés rattaché à la direction de la stratégie produits (ndr : il est présent avec nous lors de l’interview de T.Meynlé): « Chez RBS, nous avions presque tout pour réussir : les compétences, les idées et des technologies performantes et innovantes. Il nous manquait l’essentiel… la création d’un réseau de distribution ! »
C’est justement notre point fort, et nous leur apportons l’accès à notre savoir-faire et à notre maitrise des réseaux de distribution.

Concrètement, ça se traduit par quoi au niveau de la distribution justement ?

A la faveur de ce rachat notre ambition – et le réseau partenaires n’attendait que ça – est d’intégrer DS-Agileo et DS-Mobileo au cœur des ERP Divalto. Par ailleurs, on hérite d’un partenariat fort avec Hub One (Hub Telecom) qui distribue Moby en marque blanche et qui ouvre du coup des perspectives intéressantes pour l’intégralité du groupe Divalto sur une cible grand comptes.
On peut dire qu’au réseau de l’offre Infinity, et à ceux d’Izy et Idylis on ajoute en quelque sorte un quatrième réseau à construire, centré sur la mobilité, le workflow et le portail collaboratif.

De quoi être un choix évident pour les clients finaux et concurrencer plus efficacement les « cadors » du secteur des ERP ?

Je le dis haut et fort : avec Mobileo, nous avons une offre désormais unique sur le marché pour connecter un ERP métier avec les populations nomades en croissance rapide.  Et oui pour votre deuxième partie de question, cela dit je vous dirais sans malice et tout à fait sérieusement que si un jour un concurrent, comme Sage par exemple, souhaite commercialiser ou intégrer ces offres dans ses produits, nous serons ouverts à la discussion.

Cela va-t-il induire une évolution de votre cible de clientèle ?

Jusqu’ici Divalto ne travaillait qu’avec des entreprises de type TPE/PME/MGE (de 0 à 2000 salariés). Avec nos nouvelles briques, on peut désormais être amené à travailler avec des collectivités ou des administrations, voire avec des très grands comptes, en quête d’une solution efficace de mobilité et d’agilité qu’ils ne trouveront pas ailleurs.

Avec la tentation de distribuer à la marge « en direct » ?

Non. Même s’il s’agit d’un changement important pour nous, je tiens à insister et à répéter que nous serons fidèles à notre modèle indirect. Mais le fait de travailler sur de nouvelles cibles va nous conduire naturellement à étendre notre écosystème partenaires. Cela va passer par le recrutement supplémentaire d’acteurs spécialistes de certains marchés, comme celui des marchés publics et parapublics.

Et quid de l’international ? Cela va booster aussi vos exports ?

L’internationalisation induite par l’évolution de l’offre, nous y sommes déjà puisqu’on a des partenaires dans tout le monde francophone et que, petit à petit, nous tissons notre toile dans les pays anglophones, hispanophones et lusophones. D’où, au passage, le fait que nous ayons créé en 2011 et 2012 des filiales au Canada et au Brésil. Mais nous y allons petit à petit et nous en quête de partenaires dans tous les pays du monde ou presque. Encore une fois à l’échelle mondiale, comme en France qui représente encore 95% de notre activité, nous sommes indirects et nous le resterons !

Le programme partenaires mis en place par Divalto va-t-il subir au passage une reconstruction ou au moins un toilettage pour tenir compte de l’arrivée de vos nouvelles briques fonctionnelles ?

L’arrivée de DS-Agileo et de DS-Mobileo ne changent pas en profondeur ce qui a bien marché jusqu’ici. En revanche, une nouvelle certification « mobilité » apparait pour les partenaires existants ou ceux qui voudraient le devenir. En tout, nous proposons à présent une dizaine de certifications, dont les principales sont « Divalto High-End Certified Partner » et « IZy RAD certified partner ».

 

maurice vallet
Maurice Vallet, fondateur de Divalto
Décès du fondateur de Divalto
En marge du déjeuner de presse qu’organisait Divalto hier à Paris, on apprenait la disparition le 17 septembre dernier, dans la plus grande discrétion, de Maurice Vallet, le fondateur de Mercure informatique, d’Interlogiciel et de Divalto. Il n’avait que 67 ans et est décédé des suites d’une longue maladie. Un choc pour Thierry Meynlé, à qui il avait passé la main en 2006, et les équipes de Divalto très attaché à M.Vallet.  Thierry Meynlé nous a confié les mots suivants sur cette tragique disparition, restée dans l’ombre de l’actualité par la volonté de sa famille : « Ces acquisitions qui s’inscrivent dans la philosophie de Divalto, répondent à un enjeu stratégique de mobilité, d’agilité, auquel nous réfléchissions depuis plusieurs années avec notre fondateur Maurice Vallet, cet excellent visionnaire rappelé à l’issue d’une longue maladie en septembre dernier…  Eternellement  présent dans nos mémoires, nos équipes les lui dédient. »

#ADV#


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur