Stéphane Arnaudo (VMware) : Vers le Cloud et au-delà… !

Stratégies Channel
Stéphane Arnaudo, directeur channel et alliances de VMware France et Afrique

Rencontré à Paris en cette fin d’année, Stéphane Arnaudo, Senior Manager, Channels & Alliances, France & Afrique de VMware, évoque avec nous l’actualité channel du leader mondial de la virtualisation et acteur majeur du Cloud.

Il nous  avait déjà donné ses prévisions pour 2013 … Nous avons rencontré Stéphane Arnaudo pour aller plus loin, tirer un bilan du channel de VMware au dernier trimestre 2012 et comprendre en quoi les décisions stratégiques prises par VMware dans nos contrées, au cours des derniers mois de l’année 2012, vont impacter le rôle et l’activité de ses partenaires français.

Stéphane Arnaudo, directeur channel et alliances de VMware France et Afrique
Stéphane Arnaudo, directeur channel et alliances de VMware France et Afrique

Stéphane Arnaudo explique : « Suite aux lancements intervenus à l’occasion des VMworld USA et Europe, on a défini deux grands axes pour les partenaires et les clients finaux : le Software Defined DataCenter (SDDC) et l’arrivée de Mirage (virtualisation poste de travail). »

Des axes pour le channel que le VMware Tour, sur 6 dates en octobre, a développés et éclairés. « Ce roadshow a été un excellent cru, car plus de 1.500 clients et partenaires (leur population était à peu près à égalité) sont venus à notre rencontre ».

Interrogé sur le message fondamental qui a été tenu à cette occasion, Stéphane Arnaudo répond: « le Cloud, la suite… ». Autrement dit, cela a été d’une part l’occasion pour les équipes de l’éditeur de dresser un bilan un an après le lancement des outils mis à disposition pour les clients de création de leur Cloud. Ce fut aussi d’autre part le moment tout trouvé pour évoquer le lancement de la V-Cloud Suite. « C’est la première suite intégrée reprenant les briques du SDDC (virtualisation de serveurs mais aussi celle du stockage, du réseau et le catalogue de services), explique Stéphane Arnaudo. Cette suite repose quasiment intégralement sur des solutions maison, mais bien entendu avec une ouverture importante sur nos partenaires technologiques et stratégiques que sont, par exemple dans le domaine du stockage : les EMC, Netapp, HP, IBM, HDS, etc. »

Interrogé sur le retour perçu de ce bilan et de ces annonces, notre interlocuteur répond : « Le retour très favorable à deux niveaux :
– Pour les clients les plus avancés dans le domaine de la virtualisation : l’initiative VMware est vue comme une nouvelle étape dans la simplification de la mise en œuvre et de la gestion de leur Cloud ;
– Pour les clients qui ne sont qu’au début du voyage vers le Cloud : ils savent désormais par quelles étapes ils vont devoir passer pour rendre opérationnelle leur infrastructure virtualisée (le SDDC conduisant à la simplification et l’automatisation des infrastructures informatiques). 
»

En termes économiques, appelé à commenté les évolutions du modèle de business de VMware, Stéphane Arnaudo répond : « Côté partenaires et clients, dans le cadre d’une accélération du R.O.I.,  on a acté l’arrêt du modèle de tarification à la VRAM pour basculer intégralement dans un modèle indexé sur le CPU.  Maintenant, si on ne regarde que côté partenaires, il faut noter deux avantages pour eux : une meilleure rémunération sur les suites et une proposition d’intégration supplémentaire leur permettant de dégager plus facilement des revenus de types services. Côté clients finaux, dès lors qu’on s’adresse à des patrons de PME, il convient d’adapter notre manière de communiquer et de répondre à leurs défis. C’est ce que nous avons fait à l’occasion de notre roadshow en organisant une session spécifique reprenant les réponses fonctionnelles : gestion budgétaire optimisée, nouveaux services aux collaborateurs (notamment en mobilité), disponibilité de leurs applications et assurance d’un PRA digne de celui des grandes entreprises à moindre coût ».

Hégémonique ?

Comment avancer quand on dispose déjà de parts de marché significatives voire considérables, même si Microsoft et consorts viennent frapper à la porte du marché de la virtualisation avec des arguments frappants ? Le Senior Manager, Channels & Alliances, France & Afrique de VMware, affirme : « Gartner nous attribuant dans ses derniers relevés une PDM de 80% des applications virtualisées et, dans le même temps, le Cabinet IDC considérant que 60% des workflows sont désormais virtualisés, on peut en conclure que 50% des applications en fonctionnement aujourd’hui s’exécutent dans un environnement VMware. Cela peut paraitre impressionnant mais j’en conclus que nous avons encore à accompagner bon nombre de clients sur la route du Cloud. »

Il ajoute : « En outre, VMware se positionne dans une optique d’accompagnement des clients dans la transition du poste de travail classique vers tous les nouveaux usages induits par les smartphones, tablettes et la mobilité, à l’heure aussi du BYOD ».

Et Stéphane Arnaudo de décrire, pour répondre à ces défis, au moins trois axes de développement possibles :
– Le VDI pour certains usages ;
– La solution Mirage (rachetée à l’été 2012) pour permettre aux possesseurs de PC d’aller vers une logique de Desktop As A Service ;
– « Un troisième élément encore en devenir (l’une des annonces majeures du dernier Vmworld), selon S.Arnaudo : Horizon Suite, soit la capacité à travers un point d’accès unique d’utiliser son poste de travail virtuel, d’accéder à des applications en mode SaaS ou d’accéder (et de piloter) de façon sécurisée à des données de tous types à distance dans le nuage (type Dropbox d’entreprise) ».

Il ajoute : « Depuis l’annonce de Mirage, de nombreux partenaires se sont déclarés intéressés et ont levé un grand nombre de projets via des séminaires organisés conjointement avec nous. »

Résolument optimiste pour 2013 ? « » Pour l’année 2013 qui s’annonce, nous restons prudents quant aux perspectives économiques, répond-il. Néanmoins, sur le territoire français, on envisage trois grandes opportunités sur le marché : Continuer avec nos partenaires existants plus quelques nouveaux notre développement dans la virtualisation des serveurs, particulièrement sur le segment SMB ; Proposer aux clients matures des outils de management (avec plus de marge à la clé pour les partenaires et un retour gagnant vers des clients déjà acquis) et enfin amplifier le mouvement vers le End User Computing via le lancement offensif de la solution Mirage. Ces trois axes forts donnent de belles perspectives pour VMware en France en 2013. » 

vmware tour etape lyon 2012

Image 1 of 4

vmware-tour-lyon-2012

#ADV#

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur