Le PDG de 1E conseille aux entreprises de zapper Windows 8… pour le moment

Tendances IT
Sumir Karayi, 1E

Le fondateur et PDG de cette société spécialisée dans l’efficience IT, qui travaille notamment avec Osiatis depuis le printemps dernier, ne croit pas dans l’intérêt immédiat pour les entreprises d’adopter Windows 8…

Les propos de l’ex-ingénieur Microsoft, fondateur et PDG de 1E, Sumir Karayi ne vont pas plaire à son ancienne firme. Il conseille en effet aux entreprises de continuer à se concentrer sur leur migration sur Windows 7, la version 8 étant pour lui, jusqu’à nouvel ordre, insuffisante dans le cadre des applications business.

Optimisé pour le BYOD (Bring Your Own Device), Windows 8 n’a pas apporté jusqu’ici – selon M.Karayi- la preuve de ce qu’il peut réellement offrir aux entreprises.

Sumir Karayi, 1E
Sumir Karayi, 1E

«Avec le lancement double de Windows 8 et la tablette  ‘Surface’ cette semaine, il est clair que Windows 8 a été optimisé pour les utilisateurs de tablettes, et non pour les entreprises», explique-t-il. « En tant qu’acteur business majeur, Microsoft a choisi d’imiter Apple avec cette nouvelle version.  Alors que le cœur de Windows 8 est basé sur Windows 7 – qui, en raison de l’évolution soutenue est un système d’exploitation excellent – la nouvelle façade et la suppression du menu Démarrer met un terme à des années de familiarité avec la marque Windows. »

Reste que M.Karayi met un peu d’eau dans son vin et quelques bémols sur sa portée en expliquant : « Cependant, il y a quelques caractéristiques principales de Windows 8 qui se révéleront vraiment utiles dans l’environnement des entreprises – et pas seulement pour l’utilisateur individuel, mais aussi l’équipe IT.  Par exemple, il y a un processus de démarrage plus rapide pour remplacer le BIOS, une plus grande flexibilité quand il s’agit de la gestion des clients virtuels, et la fonction de ‘Refresh et Reset’ de Microsoft.  Ces caractéristiques sont un pas vers une meilleure efficacité informatique, mais auraient pu bénéficier aux utilisateurs de Windows 7 – d’autant plus que les organisations sont généralement lentes à migrer vers de nouveaux systèmes d’exploitation. »

Il conclut : « En fin de compte, tandis que Microsoft met l’accent sur la qualité d’expérience utilisateur dans la construction d’une meilleure interface pour l’entreprise, il a certainement manqué une étape quand il s’agit d’améliorer la maniabilité de base et de soutien. Le processus de migration est une lourde tâche pour toute entreprise, donc un effort concerté pour améliorer à la fois les délais et les coûts engagés au cours de la migration aurait été un avantage énorme.  En plus, avec la tendance de BYOD d’aujourd’hui, la construction d’un meilleur niveau de soutien pour les travailleurs à domicile serait allée dans le bon sens. Les utilisateurs doivent être en mesure d’accéder à l’ensemble du système d’exploitation de l’endroit où ils se trouvent, et pas seulement aux applications. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur