Le lancement en France de l’iPhone 5 sans doute plombé par une grève des salariés des Apple Store dans l’hexagone

Tendances IT

La colère monte… Et ne semble pas pouvoir retomber d’ici ce vendredi 21 septembre… Des salariés français des Apple Store, mécontents de leurs conditions de travail et de leurs émoluments, ont déposé un préavis de grève pour vendredi, jour prévu pour le lancement en fanfare du nouveau smartphone de la marque à la pomme croquée…

Pas contents, les employés des Apple Store Français ! Et ils veulent que cela se sache… Afin de montrer leur mécontentement face à leurs conditions de travail et salariales au sein des boutiques du très profitable Apple, certains d’entre eux s’apprêtent à perturber la sortie en France de l’iPhone 5, via une grève qui a donné lieu à un préavis.

Depuis plusieurs mois, des vendeurs de la firme de Cupertino appartenant à l’un des treize Apple Store que compte le territoire français, sont en négociations avec leur direction afin d’obtenir l’amélioration de leurs conditions de travail et de rémunération.

Ils estiment en effet que leur salaire est trop bas, dénoncent une « opacité des grilles de salaire, des horaires de travail fragmentés et l’absence de perspective d’évolution dans l’entreprise », a rapporté hier Le Figaro.

A noter que les Apple Store sont régis par Apple Retail, une filiale de la firme de Cupertino qui n’apporte pas les mêmes avantages sociaux que ceux dévolus aux salariés d’Apple, la maison-mère.

Le préavis déposé pour le 21 septembre à 8 heures (soit une heure avant l’ouverture de la vente des iPhone 5) a peu de chances d’être dénoncé. Le magazine en ligne de L’Entreprise (groupe Express) cite un vendeur : « La direction d’Apple Retail à été très claire et il est très peu probable qu’elle revienne à la table des négociations, même de manière exceptionnelle, poursuit le vendeur. Donc oui, [ce préavis] sera maintenu, promesses faites par la direction ou non. »

Concrètement les futurs grévistes ont des revendications portant sur des augmentations de salaires et l’attribution d’un 13e mois que la direction a toujours refusé jusqu’ici arguant d’une perte du groupe en France de quelques 10 millions d’Euros (une goutte d’eau face aux résultats financiers flamboyants, trimestre après trimestre d’Apple). L’ultime réunion entre la direction et les salariés s’est tenue le 17 septembre et bien que tous les sujets aient été sur la table (paiement d’un 13ème mois, instauration de tickets-restaurants ou encore rythme de travail) il n’en est  rien ressorti de concret, selon les salariés en colère.

Pour manifester leur mécontentement, plusieurs employés français ont précédé cette journée de grève en portant ostensiblement à leur poignet un bracelet vert avec l’inscription « Believe » (« Croire »). Une inscription ironique faisant référence aux promesses de leur direction s’agissant de l’amélioration de leurs conditions de travail.

 

 

 

 

 

 

Crédit image : Copyright Palto-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur