Gabriel Cohen (SHI France) : « en période de conquête et de prise de marché ».

Stratégies Channel

Le Directeur Général de SHI France, qui a succédé il y a peu à Alberto Gabaï, fait le point avec nous sur la situation de sa firme dans l’hexagone. Déjà couronnée de succès, elle entend se développer notamment sur les comptes “corporate”…

Gabriel Cohen, SHI

Vous avez pris récemment la direction de SHI France à la suite d’Alberto Gabaï. Vous placez-vous dans la continuité du travail accompli par ce dernier ?

Tout à fait, il est important de préserver ce qui a été accompli depuis deux ans et de poursuivre le développement qui nous a permis aujourd’hui d’établir notre présence en France. Je vais également accentuer notre développement en direction du marché des comptes Corporate et continuer d’élargir notre offre produits et de services pour accompagner nos clients dans la mise en œuvre de leurs solutions.

Lors du passage de témoin, SHI France a annoncé des « résultats exceptionnels ». Pouvez-vous les détailler un peu ? La crise économique, réelle ou ressentie, n’a pas eu d’impact sur ces chiffres ?

Depuis le début de l’année 2012, nous avons réalisé une croissance de plus de 200% par rapport à l’ensemble de notre précèdent exercice fiscal calculé sur une période exceptionnelle de 16 mois liée au lancement de SHI en France.

Nous n’avons pas vraiment subi la crise car nous sommes en période de conquête et de prise de parts de marché. La crise n’a pas d’impact sur notre revenu, nous prospectons de nouveaux clients et constituons ainsi notre carnet de commandes. Nous restons cependant très à l’écoute des mouvements de notre économie et observons les consolidations qui s’opèrent dans le secteur de la distribution informatique.

Comment a évolué votre clientèle depuis le lancement de SHI dans l’hexagone ?

Nous avons des clients sur tous les marchés et dans tous les secteurs de l’économie et également dans le secteur public. Nous avons fait évoluer notre clientèle vers les segments Corporate et SMB, nous bénéficions également de grands clients globaux liés à notre présence dans le monde.

Quelle est votre conception du Cloud et votre rapport à cette révolution de la consommation del’IT qui bascule d’une vision CAPEX à une vision OPEX ? S’agit-il d’un frein pour vous ou au contraire d’un levier pour assurer votre croissance ?

Le Cloud permet d’utiliser l’informatique comme un service à la demande. Le Cloud va être une opportunité de croissance, nous le voyons à travers la multiplication des offres des grands éditeurs et de nombreux acteurs du marché. Nous revendons déjà les licences en mode Cloud des éditeurs en complément des licences sur site. Nous avons également des offres Cloud et un Datacenter aux États-Unis ainsi qu’une offre Managed Private Cloud que nous relayons en France.

Vous avez gagné beaucoup de prix et vous trustez les certifications de grands constructeurs et éditeurs. Assurer votre reconnaissance et doper votre notoriété font-elles partie de vos ambitions stratégiques ?

Oui, tout à fait, c’est quelque chose de très important mais ce n’est pas le seul but. L’objectif d’obtenir ces certifications est également de pouvoir bénéficier de meilleures conditions financières à travers les programmes partenaires pour lesquels nous sommes certifiés et d’avoir un meilleur niveau de support des éditeurs et constructeurs dont nous pouvons faire profiter nos clients.

Jugez-vous du reste que votre notoriété est déjà forte ou qu’il faut faire encore beaucoup d’efforts en la matière pour être à la hauteur des grands du secteur de la distribution IT ?

SHI est aujourd’hui une marque connue des clients sur le marché français et des acteurs de l’industrie. Pour preuve, nous sommes de plus en plus sollicités pour développer des partenariats ou pour répondre aux besoins des entreprises. Cependant, nous allons bien évidemment continuer de développer des actions pour augmenter notre notoriété sur le marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur