Microsoft France change de patron avec pour la première fois un profil financier à sa tête

Nominations

En remplacement d’Eric Boustouller promu à un poste paneuropéen chez Microsoft après 7 ans à la tête de la filiale française : Alain Crozier. La première fois qu’un profil gestion & finances accède au sommet de Microsoft France.

Eric Boustouller

Eric Boustouller, 51 ans, s’en va… Mais qu’on se rassure, il ne quitte pas le paquebot Microsoft qu’il a rejoint il y a dix ans mais seulement la goélette France de la firme de Redmond. Et pour la bonne cause avec ça : il est promu au rang de Vice-Président Corporate et va désormais superviser l’ensemble de la région Europe de l’Ouest (soit pas moins de 14 pays) ! Un sacré challenge puisqu’il s’agit là de la plus grande zone géographique de l’organisation Microsoft International (gérée par un autre Français, Jean-Philippe Courtois). Certes, il disposait déjà d’un titre de Vice-Président de Microsoft International. Mais cette fois, il va véritablement prendre des fonctions opérationnelles pour couvrir cette immense zone Europe de l’Ouest.

Une nomination à une fonction stratégique qui arrive, ça n’aura échappé à personne, à un moment déterminant pour Microsoft, avec côté produit l’arrivée de son nouvel OS Windows 8 au second semestre 2012, en plus d’être le début d’une nouvelle année fiscale pour la firme de Redmond.

Ce diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (Sciences Po – 1986) et titulaire d’une maîtrise de Langue Etrangères Appliquées, a débuté sa vie professionnelle chez Sys-Com. Puis il a rejoint Compaq en 1988 dans des fonctions de management Marketing -Ventes.  En  2000, il occupe les fonctions de Directeur Général des Ventes de la filiale française du constructeur high-tech américain (repris par HP). Trois ans après son arrivée chez Microsoft, il accède à la Direction Générale de la firme en France. En janvier 2011, il a été élu Président de la Chambre de Commerce américaine en France (AmCham France) et plus récemment encore a publié un ouvrage pro-numérique baptisé « l’Atout numérique – Pour en finir avec une mélancolie française » (JC Lattès).

Il est remplacé à la tête de Microsoft France par un profil atypique pour l’éditeur de logiciels.

(Lire la fin de l’article page 2) : Découvrez qui sera le nouveau président de Microsoft France ?

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur