INTERVIEW : Olivier Cohen, Directeur Général pour l’Europe du Sud chez Acronis : « une nouvelle ère »

Stratégies Channel

Rencontré il y a quelques semaines à Paris, le Directeur Général pour l’Europe du Sud d’Acronis a fait le point avec nous sur les nouveautés de l’éditeur, sur sa stratégie et sur les évolutions de son channel.

Vous êtes arrivé il y a peu de temps chez Acronis, mais votre société fête ses dix ans d’existence cette année. L’âge de raison pour Acronis ? Et vers quoi se dirige-t-on ?

Je suis en effet arrivé à la fin 2011 et Acronis fête bien en 2012 son 10ème anniversaire. Une dixième année qui est marquée par une grande mutation de la société, suite à l’arrivée d’un nouveau CEO en la personne d’Alex Pinchev (arrivé en janvier dernier). Je considère cet ex-Directeur de Red Hat comme un visionnaire. Et son approche du marché et des solutions est authentiquement révolutionnaire… On peut d’ores et déjà dire que sous sa houlette nous entrons dans une nouvelle ère qui va faire d’Acronis un éditeur majeur de la sphère IT.

Qu’entendez-vous concrètement par mutation profonde ou révolution ?

Si je parle de grande mutation, c’est qu’Acronis au départ était un éditeur centré sur une solution de sauvegarde réposant sur une technologie d’image disque dédiée aux particuliers (et SOHO = Self Office/Home Office). Le début de la forte croissance qu’a connu Acronis s’est exprimé d’abord sur le marché « consumer » puis sur le segment des TPE avec des solutions adaptées à leurs besoins et d’une grande simplicité (pour être utilisées par des non spécialistes, car il n’y a pas de responsable informatique en général dans les TPE).

Il y a deux ans nous nous sommes lancés dans le développement (avec une sortie l’an passé) de produits abordant le mid market (entre 250 et 1000 employés) et la partie “branch office” des grands comptes. A la clé, deux types de produits visant donc des clients de plus grande taille:

–  le premier est sorti en juin 2011 et concerne la protection des environnements hybrides multi-sites (et pour toutes les plateformes) : Acronis Backup & Recovery 11;
–  le second, baptisé Acronis vmProtect 6 est sorti en août 2011 (depuis la V7 est sortie début mars 2012) pour les environnements VMware. Sans agent, il s’intègre dans la console de gestion vCenter et offre la sauvegarde et la restauration après sinistre des environnements WMware (de l’ensemble de l’hyperviseur) avec granularité du recouvrement des machines virtuelles (possibilité de ne restaurer qu’un seul fichier, ou par exemple dans Exchange depuis un email jusqu’à une boite entière). Autre point important: l’accès à la déduplication intégrée et une nouvelle tarification adaptée à la virtualisation car s’appliquant désormais par processeur pour les environnements virtuels (vmware, hyperV, Citrix et Red Hat REV) et non par machine virtuelle.
L’évolution de votre stratégie et de votre cible induisent-elle une modification en profondeur de votre stratégie de distribution ? Comment a-t-elle évoluée au cours des derniers mois et comment comptez-vous poursuivre l’effort entrepris ?

Oui, vous avez raison. Au cours des derniers mois en France, nous avons développé une relation forte avec VMware, nous sommes passés dans un processus de recrutement de VAR susceptibles de supporter nos nouvelles offres sur la cible précédemment évoquée. Nous avons du reste lancé il y’a un an un nouveau programme partenaires afin de porter cette stratégie, avec 4 niveaux de certification à la clé (Authorized, Silver, Glod & Platinium). Ce programme fournit notamment plus de formations techniques et commerciales, des marges très intéressantes et de quoi faire du deal registration en ligne. A ce jour, nous avons une soixantaine de partenaires français certifiés selon notre programme de formation Acronis Academy.

Etes-vous toujours en phase de recrutements de partenaires ? Quels sont à votre sens les avantages et les bénéfices à travailler avec Acronis ?

Oui, nous le sommes toujours et nous mettons en avant la qualité et l’innovation de nos produits, les marges intéressantes consenties à nos partenaires, une certaine flexibilité que d’autres acteurs n’ont pas forcément sur notre marché, par exemple dans le domaine de l’appui marketing apporté aux partenaires.

En outre, en tant que société innovante, je peux vous dire que nous avons un calendrier de sortie de produits qui va se positionner sur le haut du panier de la cible “entreprises”, avec beaucoup de perspectives très intéressantes à l’appui… Travailler avec Acronis c’est vendre les produits actuels et ceux de demain qui sont très prometteurs (nous avons pas moins de 310 développeurs chez Acronis qui travaillent au quotidien à l’expansion de notre offre). Le meilleur est à venir !

 

 

— ANNEXES —

Des vidéos sur vmProtect 7 (en anglais) :

http://www.youtube.com/watch?v=gbr_tL0fvlY

http://www.youtube.com/watch?v=uHNzW5_A69w

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur