La start-up MediaTech mesure la satisfaction client en instantané

Tendances IT

La start-up française MediaTech Solutions propose un outil de mesure de satisfaction client par téléphone nommé InstantSurvey. Elle a l’avantage de permettre de corriger les cas problématiques.

Hervé Cébula, directeur délégué et fondateur de MediaTech

La start-up française MediaTech Solutions, fondée par Hervé Cébula il y a quatre ans, propose depuis début 2012 un outil de mesure de la satisfaction client en mode SaaS nommé Instant Survey. Il a déjà séduit de nombreux grand comptes, d’Orange à la Caisse d’Épargne, en passant par Coyote, Pôle Emploi ou GDF Suez.

Le mobile pour parler avec ses clients

Solution basée sur le Cloud, Instant Survey utilise la téléphonie pour échanger avec les clients. Le SMS pour les mobile, et le SVI (serveur vocal, avec lequel l’on interagit en appuyant sur les touches du clavier) pour les fixes.

Pour Hervé Cébula, que nous avons rencontré lors d’un petit déjeuner presse, “le mobile est un outil idéal. Tout le monde l’a, et avec une technologie comme le SMS, même les modèles qui ont dit ans peuvent être contactés.”

Instant Survey se synchronise avec le système de l’entreprise cliente pour récupérer les numéros de ses consommateurs, puis leur envoie les questionnaires configurées par le client (avec l’aide d’un chef de client).

En fonction des réponses, le système fait ses statistiques, mais peut aussi faire émerger les améliorations a apporter au capital humain ou aux process, ou plus directement faire remonter une alerte au service client en cas de consommateur non satisfait, afin que le problème puisse être résolu manuellement.

Bien entendu, les grands indicateurs sur les taux de satisfaction clients sont accessibles en temps réel dans un tableau de bord, lui aussi en ligne.

900 000 euros de chiffre d’affaires

Le business model est basé sur l’utilisation du mode SaaS : la mise en place du système, en particulier son intégration aux progiciels du client, est facturée 3 000 à 5 000 euros, puis les contacts sont facturés de 5 à 20 centimes selon les volumes. Un contact est un questionnaire envoyé à un client, quel que soit le nombre de questions (et de SMS) qu’il inclut. Un minimum de 10 000 contacts est nécessaire.

MediaTech a seulement quatre ans, mais compte déjà faire un chiffre d’affaire de 800 000 à 900 000 euros cette année. Et sa croissance est très rapide: chiffre d’affaires en progression de 56% sur un an et doublement du nombre d’employés sur le trimestre pour atteindre à ce jour 18 salariés.

L’entreprise a levé un million d’euros à l’été 2011 auprès de business angels, pour une valorisation à plus de 3,4 millions d’euros. En 2013, MediaTech veut s’attaquer aux marchés étrangers, Belgique en tête. La reconnaissance vocale et le mail mobile sont également des projets à l’étude pour de futurs relais de croissance.