2012, l’année du portefeuille électronique

Tendances IT

Isabelle Alfano pense qu’une guerre des e-Wallet est en cours, et que le vainqueur sera le plus innovant et le plus sécurisé.

Isabelle Alfano

Isabelle Alfano, la Directrice du Salon CARTES 2012, pense qu’une véritable “guerre des e-Wallet” est en cours entre MasterCard, Visa Europe, Western Union, Paypal, Google et les autres acteurs du paiement et de la banque. “Tout a commencé en 2011 avec le Mobile Wallet d’ISIS et le Google NFC Wallet. Cette dernière annonce a d’ailleurs agi comme un véritable détonateur, marquant l’entrée dans l’ère de l’e-wallet et déclenchant cette guerre des wallets que nous connaissons aujourd’hui” assure-t-elle par voie de communiqué.

Le Salon CARTES 2012, qui traite des technologies de sécurité, de paiement, d’identification et de mobilité va se dérouler cette année du 6 au 8 novembre, toujours à Paris-Nord-Villepinte. Cette édition va mettre en vedette les paiements mobiles. Sa Directrice pense que le grand vainqueur de ces combats sera l’entreprise qui proposera des fonctionnalités innovantes et un outil simple et sécurisé, permettant de convaincre les utilisateurs et les magasins de s’équiper de leurs solutions

La sécurité essentielle

Des fonctionnalités innovantes qui pourraient être des assistants au shopping, voire beaucoup plus : “Le développement du portefeuille électronique n’en est qu’à son début. A l’avenir, il pourra sans doute stocker d’autres données personnelles, comme des cartes d’identité, des données médicales et des cartes de santé” anticipe Isabelle Alfano.

Et cela rendra ces solutions encore plus vulnérables. La sécurité sera indispensable pour que les consommateurs aient confiance en ces solutions. “L’un des problèmes à résoudre pour les banques vient du fait qu’elles doivent désormais contrôler des transactions de paiement dans des objets qu’elles ne contrôlent plus” assure par communiqué le représentant d’un fabricant de cartes français.

Un marché à 600 milliards de dollars ?

L’institut d’études de marché Gartner se montre très optimiste sur ces problématiques de paiement mobile. Il estime que le marché du paiement mobile qui valait 105,9 milliards de dollars en 2011, avec 160 millions d’utilisateurs, devrait croitre de 40% par an en moyenne jusqu’à atteindre 617 milliards de dollars et 448 millions d’utilisateurs en 2016.

Pour Gartner, la technologie NFC/sans contact ne devrait pas décoller avant 2016. Entre temps, ce sont les technologies de paiement par SMS (en particulier dans les marchés émergents) et par Web/WAP (en Europe et aux États-Unis) qui seront plébiscitées par les utilisateurs.

Il pense aussi que les acteurs du marché resteront très fragmentés pour au moins les deux prochaines années, alors qu’ils doivent s’adapter aux spécificités des publics locaux, aux diverses législations et aux technologies qui s’affrontent. Ensuite, la concentration du marché devrait être rapide.