Décryptage : chez Ingram Micro, Sandrine Vigor commente la création de la division Software dont elle prend la responsabilité

Stratégies Channel
Sandrine Vigor

« Faire de notre Business Software une opportunité réelle pour nous tous ! ». Celle qui s’exprime ainsi est Sandrine Vigor récemment nommée à la tête d’une division fraichement créée chez Ingram Micro. Elle nous explique les tenants et les aboutissants de la création d’une division Software chez le grossiste bien connu.

Sandrine Vigor
Sandrine Vigor

ChannelBiz.fr : Ingram Micro a, il y a peu, créé une division dédiée au logiciel et vous a nommé à sa tête. Quelle est la stratégie qui sous-tend cette décision ? Pourquoi maintenant ?

Sandrine Vigor – Ingram souhaite devenir le spécialiste de la diversification. Après la division valeur et la division Mobile, voici donc la division software. L’objectif est de dédier toutes les forces en présence (achats, vente et marketing) pour mettre un focus sur le développement du business software. Il s’agit notamment de proposer des outils (formations, personnalisation du suivi, développement des compétences, ateliers…) et des offres packagées à nos clients (solutions). D’accompagner le marché du soft dans son évolution. Nous sommes dans la suite logique de notre stratégie qui prend forme et qui a démarré il y a un an et demi maintenant. On m’a donné des objectifs pour cette division qui sont ambitieux. Je suis depuis 16 ans chez Ingram Micro et l’entreprise compte sur mon expérience pour lui permettre de développer fortement sa carte software dans le portfolio général d’Ingram.

Quels types de logiciels allaient vous commercialiser et sous quelle forme de distribution (licence ? Cloud ? Autre ?) ?

Tous les applicatifs hors sécurité sont concernés, en provenance de Microsoft, Adobe, Corel, Business Objects, Ciel, Avanquest, Quark, Autocad, etc. Ce, sous les formes les plus répandues et demandées par nos clients. Nous sommes par exemple très en avance de phase sur le développement des partenaires Cloud Microsoft. Nous relayons également l’offre Cloud d’Adobe. Mais nous continuons bien sûr à travailler sur un mode plus classique (licence, boîtes, …).

Allez-vous inaugurer à cette occasion une nouvelle forme de distribution dématérialisée ?

Aucune inauguration n’est prévue à cette date. Nous suivons les tendances de très près et proposerons à nos clients les solutions qui collent au mieux à leurs besoins.

Quelle est plus globalement l’ambition en matière de logiciels d’Ingram Micro France ? Etes-vous pilote par rapport à vos filiales à l’étranger ?

Devenir n°1 dans la proposition de valeur software auprès de nos clients. Et oui, je vous confirme que nous sommes pionniers, qu’il s’agit d’une initiative pilote en Europe.

De quels moyens nouveaux allez-vous disposer ?

Dédier une équipe est déjà un investissement considérable de la part de l’entreprise et de nouvelles ressources devraient arriver sous peu, notamment pour assurer l’avant-vente de marques telle qu’Adobe.

Concrètement, ça change quoi pour vos revendeurs ? Comptez-vous changer de manière de travailler avec eux ?

Ce qui est sûr c’est que nous avons l’intention de nous rapprocher de nos clients en allant à leur rencontre plus souvent. C’est un élément clé pour le responsable d’une division produit comme je le suis: écouter nos clients pour avoir la bonne approche marketing et les bonnes offres à leur proposer. Nous ne changerons pas notre façon de travailler avec eux de façon drastique, mais nous allons plutôt intensifier les relations et les évènements pour faire de ce business software une opportunité réelle pour nous tous !

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur