Salon BeCommerce à Paris : interview de l’organisateur et d’un exposant

Distribution

Les 3, 4 et 5 avril 2012, le Centre d’Expositions de Paris Porte de Versailles a accueilli la deuxième édition du salon BeCommerce pour les professionnels du e-commerce.Un évènement organisé pour la deuxième fois et attenant cette fois à deux autres salons organisés conjointement par Tarsus France: le SECA (salon de la stratégie clients) et la troisième édition de Buzzness Mobile (salon du marketing mobile, du commerce mobile et du paiement mobile). Rencontre avec Alain Guiet, Responsable Développement de BeCommerce, et avec xx représentant la société Venda, fournisseur mondial de solutions cross-canal en mode SaaS.

Organisé autour de 5 axes – les technos, les services, le m-commerce, le marketing/communication et la logistique/transport -, le salon BeCommerce a fait le plein d’exposants et de visiteurs pendant trois jours, du 3 au 5 avril 2012. L’occasion de rencontrer quelques-uns des principaux acteurs du e-commerce  sur un salon dont ChannelBiz.fr était l’un des partenaires médias.

Nous avons pu d’abord rencontrer et interroger le Responsable Développement de BeCommerce chez Tarsus.

 

Alain Guiet, responsable développement sur BeCommerce

 

Bonjour Alain Guiet, nous nous rencontrons le deuxième jour du salon. Peut-on tirer déjà un premier bilan ?

Bonjour. Ecoutez, à mi-parcours, nous enregistrons de bons retours. Je pense que la formule plait, celle d’un salon à taille humaine concentré et juxtaposé à Buzzness Mobile (qui n’était pas organisé à Porte de Versailles en 2011) et au SECA. En termes de fréquentation, nous devrions atteindre, voire dépasser le chiffre de 4 000 visiteurs. Côté exposants, ils sont apparemment satisfaits de la fréquentation, des projets exposés, de la présence massive d’intégrateurs e-commerce sur le salon, …J’ajouterai qu’on peut découvrir beaucoup de contenus intéressants, noter une vraie qualité des contacts et la présence de beaucoup de belles entreprises souvent porteuses de projets ou avec la volonté de remise à plat de leurs sites existants.

 

Quid des sessions plénières organisées ?

Le  keynote sur le thème du “cross canal” était pleine (près de 200 visiteurs sur cette conférence) et les autres (social commerce, référencement, mixcommerce, etc.), n’étaient pas en reste

 

Constatez-vous une prédominance des acteurs e-commerce B2C ?

Oui, il y a principalement des acteurs B2C, mais les acteurs B2B peuvent aussi trouver des réponses pertinentes à leurs questions, des ateliers, des best practices, des présentations quotidiennes, etc.

 

S’agissant des visiteurs, viennent-ils pour l’essentiel de Paris-IDF, de toute la France ou d’ailleurs ?

Ils viennent de toute la France et nous sommes bien sur un salon franco-français (seulement 4% de visiteurs sont internationaux). Elément à mettre en rapport avec un salon, comme je l’ai dit précédemment, à taille humaine.

 

Il y’a une vraie cohérence à organiser les trois évènements (SECA, BuzzMobile et BeCommerce) sous le même toit ?

Il est clair que le salon BeCommerce est fédérateur avec les deux autres, on voit bien les passerelles entre ces trois évènements.

 

Alors on reconduit la formule en 2013, si les Mayas s’étaient trompé ?

Par rapport à l’an passé où nous étions encore en test, on ne se pose plus la question de la survie de l’évènement… Il suffit de voir la fréquentation d’une part, le nombre et la richesse des projets conclus sur le salon d’autre part.
Et à Paris ?

Oui, il nous parait évident que c’est le lieu est idéal, qu’on sera de nouveau là l’an prochain à la même époque et qu’on retrouvera le principe d’un trio des salons organisés en parallèle sur un même plateau.

 

A suivre: Salon BeCommerce à Paris : Venda, Rencontre avec William Jameson, Directeur de la distribution indirecte.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur