Olivier Ropars détaille la stratégie M-Commerce d’eBay

Distribution

Olivier Ropars, Directeur des Services Mobiles d’eBay Europe, a présenté hier les principales orientations de la stratégie mobile de la place de marché.

Olivier Ropars, Directeur des Services Mobiles d'eBay Europe

Lors d’une conférence de presse organisée à Paris ce jeudi 22 mars, Olivier Ropars, Directeur des Services Mobiles d’eBay Europe, a abordé la stratégie mobile du groupe qui prend progressivement de l’ampleur. Le M-Commerce devrait représenter 8 milliards de dollars de chiffre d’affaires via la place de marché en 2012.

Dans les pays les plus avancés, le mobile ne concerne que 10% des ventes du groupe Internet, et ailleurs, comme en France, ce taux peut descendre à 5%. Cependant les solutions mobiles constituent un fort vecteur de croissance à l’avenir et ont été intégrées au cœur de la stratégie d’inter-médiation de la place de marché.

D’ores et déjà plus d’un million d’annonces se voient ajoutées sur eBay chaque semaine depuis un mobile ou une tablette. Et le site effectue une vente chaque seconde sur ses plates-formes mobiles. Une illustration très claire de l’engouement des consommateurs pour ces plates-formes, amorcée en 2007 avec l’arrivée de l’iPhone. “Les gens ont alors pris l’habitude d’utiliser leur téléphone pour autre chose que de la voix et du texte” explique Olivier Ropars.

Une progression spectaculaire

En Europe, le taux d’équipement des utilisateurs en smartphones s’élève à 50%, et le directeur pense que la tendance va se poursuive au même rythme jusqu’à un taux de 70 à 80%. L’année dernière, un cap a du reste été franchi: il s’est vendu plus de smartphones et de tablettes que de PC et d’ordinateurs portables. Ces plates-formes mobiles devraient donc rapidement, à la fin du cycle de vie des appareils encore sur le marché, dépasser en nombre global le nombre d’ordinateurs traditionnels.

Un changement tout aussi spectaculaire attend le e-commerce anticipe M. Ropars, et l’évolution se lit dans les chiffres à court terme : en 2008, 5 à 10% du commerce européen passait par la Toile. En 2012, “presque la moitié des achats, même physiques, sont influencés par Internet, et les consommateurs y accèdent de plus en plus depuis les smartphones. En matière de commerce, le téléphone devient un shopping assistant : il sait qui vous êtes, connaît vos cartes de fidélité, vos goûts et sera bientôt aussi un service de paiement.” Une tendance que la distribution va devoir anticiper et à laquelle elle doit se préparer, au risque d’y perdre des plumes.

La stratégie d’eBay mise sur la domination prochaine du mobile

eBay adopte d’ailleurs une stratégie d’accompagnement et d’alliance avec les distributeurs. La place de marché a toujours été spécialisée dans la mise en relation des vendeurs et des acheteurs, contrairement à d’autres spécialistes du e-commerce comme Amazon. Elle dispose de l’audience, de la technologie, et même des moyens de paiement, en particulier avec PayPal. 60% des objets vendus sur eBay sont désormais des ventes classiques, sans enchères, opérées par des sociétés.

Par exemple, l’application RedLaser fonctionne avec les catalogues des grands distributeurs (aux États-Unis et au Royaume-Uni pour le moment). Un consommateur en magasin peut scanner un code-barre et disposer immédiatement de la fiche produit, des avis des consommateurs, des stocks du magasin et des points de vente proches… Et bien sûr les prix de chaque distributeur. Mais les services d’enchères restent vitaux pour conserver un catalogue gigantesque. Ainsi, l’application d’eBay intègre-t-elle cette technologie RedLaser, et propose alors au mobinaute tout le catalogue, soit pas moins de 300 millions de produits disponibles sur la place de marché.

Et la société continue d’expérimenter des modèles et applications différents. Reste qu’à écouter Olivier Ropars, on pourrait penser que n’importe quelle application de E-Commerce est vouée au succès tant le marché s’avère en croissance. Ainsi, eBay Fashion (disponible aux États-Unis) permet de prendre un vêtement en photo, et renvoie vers des tenues aux couleurs et motifs similaires susceptibles de plaire au consommateur ou à la consommatrice. Avec eBay Motor, une photo d’une voiture permet de trouver les pièces détachées de ce modèle spécifique. Ou encore WatchwitheBay qui accompagne la télévision en proposant en continu les produits liés au programme diffusé. Ces expériences ont vocation, si elles rencontrent le succès, à intégrer l’application eBay officielle.

En France, en avril, l’application mobile eBay pour Android permettra la vente d’objets

En France, qu’on pourrait estimer quelque peu négligé, le groupe américain avance ses pions. eBay France a ainsi annoncé à l faveur de la conférence de presse d’Olivier Ropars, la mise à jour de son application Android. D’ici fin avril, celle-ci bénéficiera des mêmes fonctionnalités que celles déployées sur les terminaux iOS d’Apple (iPhone, iPad). Non seulement l’utilisateur sera en mesure d’acheter, mais il pourra aussi établir des ventes “en moins de 30 secondes”. Un scan du code-barres reconnait le produit à vendre, et pré-remplit les informations de base. Une photo prise à la volée depuis le smartphone sert d’illustration, et quelques clics suffisent pour accéder aux prix, à la durée des enchères et à celle de la mise en ligne.

Des outils pour aider le consommateur à trouver les produits… Et pour aider eBay à toucher de substantielles commissions sur les ventes…