Dell croque l’éditeur de sécurité Sonicwall

Stratégies Channel

Et une opération de croissance externe supplémentaire pour Dell, une… Le texan Dell s’empare de SonicWall, ci-devant spécialiste reconnu de la sécurisation des infrastructures réseau et des UTM (pare-feux), pour un montant non communiqué.

L’éditeur SonicWall, basé à San José en Californie mais dont l’activité est mondiale, passe dans le giron de DELL. Spécialisée dans la protection réseau et les pare-feux (UTM), la société tombe dans l’escarcelle du géant texan, dont les dernières opérations de croissance externe avaient plutôt porté sur le stockage (Compellent). Dans un communiqué publié aux USA, la firme de Michaël Dell précise qu’elle vise « à constituer un ensemble de solutions propres à répondre aux besoins de leurs clients tout en garantissant un retour sur investissement rapide ».

Matt Medeiros, jusqu’alors CEO de SonicWall ajoute : « Notre société est reconnue comme fournissant des solutions innovantes à destination des petites et moyennes entreprises via nos UTM. La compétence de Dell en la matière nous offre ainsi une opportunité d’étendre notre base de clientèle ».

Selon Dell qui se réjouit de voir sa place dans le secteur software renforcée indique que l’opération d’achat devrait être bouclée – sous réserve des autorisations habituelles – sous un mois et demi.

Le VP en charge des activités logicielles chez Dell, John Swainson, commente :  «Nous sommes en train de bâtir un portefeuille stratégique de programmes informatiques pour répondre aux besoins de nos clients dans l’activité très rentable et en forte croissance des solutions de sécurité. SonicWALL donne à Dell un accès à des propriétés intellectuelles uniques et des technologies qui nous mettent un bonne position dans les secteurs en plus forte croissance des logiciels de sécurité informatique».

Rappelons qu’en 2010 Thoma Bravo s’était associé avec un fonds de pension appartenant à des enseignants de l’Ontario afin de se payer SonicWall, pour la modique somme de 717 millions de dollars. «Durant la période où nous avons été propriétaires de la société, sa mise en oeuvre de nos stratégies d’exploitation a renforcé considérablement la valeur de SonicWALL», a expliqué un associé de  ce fonds.

En France, suite à ce  rachat de SonicWall par Dell, François Lavaste, le président de NETASQ, a tenu à  réagir à ce rachat en ces termes :

Cette acquisition majeure est le reflet de l’attractivité des offres de sécurité réseau unifiée. L’infrastructure informatique des entreprises a besoin d’être protégée efficacement. Après les rachats de Secure Computing par McAfee puis de McAfee par Intel, celui d’Astaro par Sophos, celui de SonicWall par Dell est un signal fort que la consolidation du secteur a bel et bien commencé et qu’elle devrait logiquement s’accélérer. NETASQ se félicite des opportunités que cette nouvelle majeure ne va pas manquer de créer.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur