L’open source : moteur d’évolution de l’industrie du logiciel

Tendances IT

Une très intéressante tribune doublée d’un plaidoyer pour le logiciel libre et son modèle économique pertinent par Bertrand Diard, co-fondateur et PDG de Talend.

Une tribune libre de Bertrand Diard, co-fondateur et PDG de Talend

Il est intéressant de comparer la croissance et l’impact sur les 100 dernières années de l’objet le plus symbolique du 20ème siècle – l’automobile – avec l’évolution actuelle de l’industrie du logiciel. Produit de 1908 à 1927 par Ford Motor Company, l’entreprise créée par Henry Ford, le Modèle T est considéré comme la première automobile abordable. Cette voiture était extrêmement populaire, malgré le fait que les consommateurs n’avaient finalement que peu de choix en matière d’options. Elle était livrée avec un seul type de moteur et un nombre limité de styles de carrosserie. Et la fameuse règle de Ford : « N’importe quelle couleur pourvu qu’elle soit noire » a été mise en place en 1914 pour limiter les choix de couleur à un seul. A l’époque, on payait la voiture comptant et on obtenait ce pour quoi on avait payé. Point.

Le développement de la technologie automobile a ensuite été rapide, du fait notamment de l’apparition de centaines de petits fabricants qui luttaient pour attirer l’attention des consommateurs mondiaux. C’était le début d’une révolution industrielle et internationale, ainsi que d’une bataille entre fabricants automobiles pour la domination du marché qui dure encore aujourd’hui. Conséquence de cette concurrence accrue et de l’appétence de plus en plus forte des consommateurs en faveur de l’innovation, les acheteurs de voiture ont désormais le choix parmi un nombre quasi-infini de marques, de modèles et de tarifs, pour trouver la voiture correspondant à leur besoin spécifique.

La trajectoire ascendante de l’automobile n’est pas très différente de ce que nous avons vécu et vivons encore dans l’industrie du logiciel. Jusqu’aux années 1960, les ordinateurs – des mainframes énormes et très coûteux – étaient généralement loués (en leasing) plutôt qu’achetés. Le code source des logiciels était habituellement fourni et les clients qui achetaient du matériel hardware aussi coûteux ne payaient pas en plus pour les logiciels. Mais, à l’instar de l’industrie automobile, l’industrie du logiciel s’est développée grâce à des visionnaires comme Henry Ford, qui travaillaient sur des prototypes dans leur garage.

Regardez le chemin parcouru depuis les 50 dernières années. Aujourd’hui, vous pouvez choisir entre des logiciels propriétaires et des logiciels open source. Vous pouvez déployer des logiciels libres, des logiciels sous contrat de souscription annuelle, etc. La manière de consommer des logiciels a évolué. Vous pouvez choisir d’installer le logiciel sur vos serveurs, de le déployer dans le Cloud ou de l’utiliser via un modèle SaaS (Software as a Service). Au final, l’acheteur de logiciel bénéficie de combinaisons plus nombreuses et l’open source est l’un des moteurs de cette transformation.

J’ai toujours dit que les logiciels open source allaient révolutionner l’industrie du logiciel, et en effet, l’adoption de l’open source s’est développée de manière exponentielle dans les dernières années. Pourquoi ? Avant l’open source, vous n’aviez pas d’autre choix que d’acheter des licences de logiciels propriétaires. Comme avec le Modèle T de Ford, le client n’avait que peu d’options. Avec sa flexibilité accrue et l’innovation qui le caractérisent, l’open source a en fait suscité l’évolution des modes d’adoption et d’achat de logiciels par les individus et les entreprises, en fournissant plus d’options.

L’un des mythes généralement associé aux logiciels open source consiste à affirmer que les départements informatiques l’adoptent car ils sont gratuits. Comme vous le savez certainement, les logiciels open source sont en effet moins coûteux que les logiciels propriétaires. Mais la vraie raison pour laquelle les entreprises optent pour l’open source va peut être vous surprendre. Oui, les tarifs sont clairement un facteur important, mais ils ne représentent pas le principal avantage dont vous pouvez bénéficier. Même si le caractère économique est sans aucun doute un facteur déterminant – surtout dans un contexte économique difficile comme aujourd’hui – la principale raison pour laquelle les entreprises choisissent l’open source réside dans sa flexibilité – et sa fiabilité – permettant de répondre à l’ensemble de leurs besoins. Les départements informatiques apprécient de plus en plus le fait qu’ils peuvent adopter des technologies open source en suivant leur propre rythme et leurs propres modalités, et en les intégrant facilement dans leurs environnements critiques. Ils peuvent personnaliser le logiciel et choisir un modèle tarifaire beaucoup plus souple que celui proposé par les acteurs propriétaires.

Pour toutes ces raisons, la plupart des discussions tournant autour des logiciels open source d’entreprise sont centrées sur leur potentiel, avec des projections optimistes pour l’année suivante, les cinq prochaines années, etc. De telles prévisions négligent une réalité simple : l’open source est déjà bien établi dans l’entreprise. Selon une récente étude de Gartner, plus de la moitié des entreprises interrogées ont adopté des solutions open source dans le cadre de leur stratégie informatique.

L’open source marque l’un des développements culturels les plus significatifs dans le secteur de l’informatique depuis 20 ans, voire plus, et a démontré que des individus, collaborant via Internet, peuvent créer des produits rivalisant et dépassant même parfois ceux des plus grandes corporations. Il a également montré dans quelle mesure des entreprises peuvent devenir plus innovantes et plus agiles tout en maitrisant mieux leurs coûts, en tirant parti des travaux de la communauté. Si vous êtes un partisan de l’open source, cette situation doit vous enthousiasmer. Ce modèle continue de prendre de l’importance et devient une des fondations de l’informatique intelligente, favorisant l’intégration des environnements d’entreprise, des smartphones et même… oui, de la voiture garée devant votre maison.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur