Slimpay innove pour les e-commerçants à l’heure du SEPA

Distribution

Nous avons rencontré Jérôme Traisnel, directeur associé de Slimpay, startup française créée en 2009, afin de découvrir le service offert dans le cadre du SEPA aux e-commerçants notamment, mais pas que…

Slimpay ? Une entreprise qui gagne à être connue. Cette startup française qui emploie à ce jour une dizaine de salariés (pour l’essentiel des ingénieurs) et dont les locaux sont basés à Paris, se présente comme une jeune pousse « bancaire ». Elle est en effet établissement de payant agréé par la Banque de France.

Pourquoi  en parlons-nous dans ChannelBiz.fr ? Car sa vocation est de faciliter la mise en œuvre du paiement d’abonnements ou mensualisés par les e-marchands au sens large ; y compris les administrations, les opérateurs, les sociétés de services, les éditeurs et autres distributeurs électroniques… Et avec un véritable intérêt pour le Cloud et la distribution dématérialisée…

Son Directeur Associé, Jérôme Traisnel, est venu à notre rencontre et nous explique : « Notre rôle est d’apporter de l’innovation. Nous n’allons pas faire une banque « low cost » mais mettons de l’innovation là où il y en avait besoin, et ce, dans toute la zone de fonctionnement du SEPA (Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, Espagne, etc). »

Un rôle de nouveau moyen de paiement, ou si l’on veut de facilitation du paiement dans toutes les transactions exigeant peu ou prou un revenu récurrent (ou une dépense, côté clients). A la clé des éléments de dématérialisation, « mais ça va même plus loin, indique J.Traisnel, on peut parler en ce qui nous concerne de ‘non matérialisation’. Nous sommes implantés sur le paiement et nous utilisons de manière idoine toutes les facultés du prélèvement SEPA qui autorise notamment la signature électronique pour l’autorisation d’un prélèvement automatique ».

Une solution pour les e-commerçants et diverses formes de distribution ou de prestations de service

« Pour un e-commerçant voulant mettre en place un prélèvement, explique notre interlocuteur, l’obligation légale était jusqu’ici d’obtenir une autorisation papier de la personne ou de la société prélevée, ce qui posait des problèmes divers (paperasse et déperditions) ainsi que l’obligation de faire des relances, soit une perte de temps et d’argent. Notre solution résout ce problème. »

Et le Directeur Associé de Slimpay de citer à titre d’exemple, le cas de l’abonnement aux salles de sport de Club Med Gym. « Désormais, cela peut se faire intégralement en ligne et par paiements mensualisés (« Tempo Liberté »). L’avantage pour Club Med Gym c’est de leur permettre de briser la limite de l’abonnement annuel, source de déperdition de clients. Il n’y a plus de ruptures de nature contractuelle ni d’obligation de redemander chaque année aux abonnés de se réinscrire… »

Il explique qu’avec Slimpay, l’abonnement devient pérenne, n’est pas soumis à l’obsolescence du moyen de paiement (comme la CB) même si, côté client,  les protections et garanties restent les mêmes qu’avec une CB, le client étant libre à tout moment de mettre fin au prélèvement.

Qui dit formule par abonnement (voir par « pay to use » ou « pay as you grow ») incite assez naturellement à évoquer les modèles Cloud et SaaS, pour les logiciels notamment. Ce que n’hésite pas à faire Jérôme Traisnel : « Aujourd’hui, tous les modèles Cloud et de type SaaS peuvent être intéressés par notre solution. Quant au e-commerce, naturellement visé par Slimpay, nous avons un bon exemple d’adoption réussie avec Price Minister qui exploite notre solution pour sa place de marché et contrôle l’ensemble des flux de paiement sur celle-ci, avec les partenaires marchands »

Côté grandes administrations et entreprises publiques ou parapubliques, le dirigeant de Slimpay cité la signature récente avec EDF qui va avoir une incidence pour tous les clients de l’opérateur historique de l’énergie en France. Ils  pourront être prélevés via notre solution, dans le cadre du passage programmé d’EDF au SEPA (avant 2014).

Comment en savoir plus et déclarer sa flamme à cette solution ? « Le Commerçant, le revendeur, le  grossiste, … intéressés par cette solution et qui veulent la mettre en œuvre sur leur site Web ou sur leur Intranet/extranet, voire par téléphone, sont invités à se connecter sur le site www.slimpay.com  et se rendre dans la rubrique « Nous contacter ».

Quand on demande enfin à Jérôme Traisnel de faire un peu de prospective et de préciser quels sont les objectifs majeurs pour 2012, il répond : “Signer de nouveaux marchands en plus de la quinzaine déjà signée, prouver la légitimité du service sur des cibles précises (Cloud, inscription à des services administratifs, à la personne ou de loisirs et toute la partie B2B) et doubler nos effectifs sur des profils techniques : développement JAVA, JEE, Spring, etc.).”
Une société à suivre, sans l’ombre d’un doute…

Vidéo Slimplay expliquant comment ça marche…

Plus d’infos sur le projet SEPA ici: http://www.sepafrance.fr/


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur