Microsoft mixe Windows Embedded, Kinect et Surface pour exposer sa vision du futur de la vente au détail

DistributionStratégies Channel

Au salon NRF, le commerce de détail à pris des allures de Minority Report sur le stand de Microsoft. Le très sérieux éditeur de Windows y a présenté un avenir du détail interconnecté et interactif.

Microsoft présente cette semaine ses nouvelles solutions destinées aux points de vente (Point of Sale, PoS ) et au commerce de détail. Des démonstrations très futuristes ont été faites à l’occasion de la conférence et exposition annuelle de la Fédération Nationale Américaine du Commerce de Détail (National Retail Federation Annual Conference and Expo, NRF) à New York.

Basée sur Windows Embedded, une version de l’OS adaptée aux besoins des PoS et décorée à leurs couleurs, la stratégie du groupe de Redmond repose sur deux axes. Pour le décisionnel, l’interconnexion de tous les terminaux du commerce de détail permet de récupérer, analyser et exploiter une quantité énorme de données. Pour la vente, l’interaction avec les consommateurs est transformée par l’arrivée des interfaces innovantes comme Kinect et Surface.

Intégrer les systèmes d’information pour une gestion fine et très ciblée

Microsoft explique que ses systèmes intelligents, basées sur Windows Embedded, permettent de récupérer une mine d’informations autorisant “des prévisions de ventes plus précises, des modèles tarifaires plus efficaces et ainsi une meilleure compréhension du comportement des clients.”

C’est la généralisation des nouveaux lecteurs de codes-barres, systèmes de points de vente, kiosques et autres dispositifs qui permettent toutes ces analyses. Dans le monde Microsoft, ils sont tous basés sur Windows Embedded et téléversent leurs données dans Microsoft SQL Server 2012, incluant StreamInsight. Les décideurs ont alors accès plusieurs fois par jour aux chiffres de ventes, stocks article par article, comportement des consommateurs, etc.

Pour la gestion client, l’outil peut être particulièrement puissant. “Si un consommateur dépense 27 livres sterling par moi chez nous, la prochaine fois qu’il viendra dans un de nos magasin, il pourra lui proposer un coupon lui disant ‘dépense 30 livres, économise-en trois’,” décrit Lawrence Freeman qui travaille sur le système PoS de la chaine anglaise Co-operative Group Ltd. (Co-Op).

Le système permet aussi de gérer les ressources humaines (les employés s’enregistrent sur les caisses en arrivant), les prévisions financières, les chaines d’approvisionnement…

L’argument de Microsoft face à sa concurrence, en général proposant des solutions basées sur GNU-Linux, est que tout est déjà créé et intégré, et donc facile, économique et rapide à mettre en place. Évidemment, ses clients devront acheter une licence pour chaque appareil Windows utilisé…

Les interfaces naturelles pourraient envahir le retail grâce à Kinect et Surface

Microsoft assure que nous “assistons aujourd’hui à l’émergence d’applications utilisant la reconnaissance tactile, vocale et gestuelle.” La publication des SDK de Kinect for Windows, dont les capacités ont été démontrées lors du CES 2012 la semaine dernière, ouvre des possibilités infinies. Dans une démonstration au NRF, Brendan O’Meara, le managing director for retail de Microsoft, montre comment des interfaces permettent de créer des essayages virtuels, où le client peut regarder son image projetée sur un écran alors qu’il porte des vêtements qu’il vient d’essayer.

L’utilisation de la table tactile Surface, combinée à des applications smartphones et aux “Microsoft Tags“, permet aux consommateurs de parcourir les catalogues et copier intuitivement sur leur téléphone les produits qui leur plaisent. Un vendeur peut arriver avec une tablette, reprendre ces articles, les exposer sur un grand écran par une connexion sans fil, et même valider la commande et le paiement depuis l’appareil mobile.

Bref, un futur à la Minority Report, présenté en vidéo par Brendan O’Meara :