Apple essaie-t-il d’en finir avec son réseau de revendeurs APR ? eBizcuss vent debout contre la firme de Cupertino

Stratégies Channel

Le torchon brûle entre eBizcuss et la firme de Cupertino. Rejoint apparemment de manière discrète par plusieurs APR (Apple Premium Resellers), le revendeur historique d’Apple en France se plaint de l’attitude d’Apple et invoque de sa part un abus de position dominante. Il compte maintenant porter plainte contre son fournisseur.

Le plus gros revendeur français d’Apple et membre du réseau APR, eBizcuss, a l’intention de déposer deux plaintes contre Apple, a révélé la semaine dernière son P-DG François Prudent (photo). “Nous allons lancer deux actions en justice… Une plainte pour “abus de position dominante”, et une plainte pourdépendance économique”. Les deux plaintes sont déjà rédigées et seront déposées dans quelques semaines,” a-t-il expliqué dans une interview donnée au magazine Challenges

Pour lui, depuis la première ouverture d’un Apple Store en France, tout va mal. Il dit avoir perdu 30% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre 2011, alors même que celui d’Apple bondissait de 60% en un an. En cause, selon M.Prudent, une “concurrence déloyale de la part d’Apple” qui se traduit par des retards de livraisons pour les iPad et iPhone, des frais importants de restauration imposés aux magasins de type APR, l’interdiction d’ouvrir de nouveaux points de vente, etc.

Le 4 janvier, Le Figaro révélait qu’un référé avait été déposé par eBizcuss pour se faire livrer avant les fêtes des commandes passées auprès d’Apple et non livrées à cette date. Une initiative qui a semble-t-il causé des mesures de rétorsion de la part de la firme de Cupertino : “au lieu de nous livrer 10 Mac, par exemple, ils en ont livré 60, ce qui a asséché notre trésorerie !” explique le P-DG.

 

Pire que tout pour un partenaire, si l’on croit toujours le patron d’eBizcuss, Apple se livrerait au dumping sur les prix auprès des clients professionnels. Il affirme qu’ils reçoivent des offres “inférieures aux prix auxquels nous achetons le matériel“.

Il ajoute même que les bases clients des revendeurs seraient pillées, ce qui s’apparenterait à un “détournement de clientèle“. “Par exemple quand un client achète un Mac chez nous, il reçoit ensuite des mails promotionnels envoyés par Apple. Nous leur avons demandé l’autorisation de pouvoir leur envoyer, nous aussi, des emails de précommande : Apple nous l’a interdit” tempête le P-DG d’eBizcuss.

Selon M.Prudent, eBizcuss a reçu le soutien de nombreux autres APR à travers l’Europe, mais tous ont tenu à rester anonymes par crainte de représailles. Si tous ces faits sont avérés, l’ambiance dans le réseau Apple est pour le moins délétère…

Dave Stevinson, directeur de la distribution de VIP Computers cité par ChannelWeb.co.uk, ne juge cependant pas Apple trop durement : “Apple a la chance d’avoir une demande énorme pour des produits grand public, ce qui va naturellement limiter les stocks. Plutôt que de remplir leurs étals d’iPad, les APR peuvent créer de la valeur ajoutée en se positionnant derrière les Mac et les serveurs qui sont largement stockés, et en proposant des services, du support et de la valeur aux clients.”

Un conseil à suivre… Il n’empêche que les APR aimeraient sans doute continuer à être considérés par Apple comme des partenaires, et non comme de vulgaires concurrents des Apple Store… A suivre…