Interview flash : Jean-François Bonnechère commente le rachat de SBI par Absys Cyborg, filiale de Keyrus

Stratégies Channel

Le Patron d’Absys Cyborg, filiale de Keyrus, a commenté pour ChannelBiz l’annonce du rachat de SBI, intégrateur historique Sage. Il revient au passage sur la stratégie globale de la firme et n’exclut pas d’autres opérations de croissance externe…

 

ChannelBiz – Quel sens faut-il donner au rachat de SBI, intégrateur historique de Sage ?

Jean-Francois Bonnechère – SBI permet à Absys Cyborg de renforcer sa position dans la région Ouest, et en particulier autour de l’offre Sage ERPX3. Absys Cyborg dispose désormais de 150 clients Sage ERP X3. Les collaborateurs de SBI sont des experts de longue date de cette ligne de produits, et viennent renforcer notre équipe actuelle qui compte une quarantaine de consultants sur l’offre Sage ERP X3, et une cinquantaine autour des offres Sage PME.

Laure Arnold, en novembre dernier, nous expliquait qu’Absys Cyborg cherchait à « mener quelques opérations de croissance externe ». Celle-ci n’est donc pas la dernière en 2012 ?

Nous continuons à surveiller les opportunités. Notre priorité numéro un est la croissance organique, mais nous sommes à l’affut d’acquisitions ciblées et de taille raisonnable.

Au-delà de ce rachat, quels sont les grands axes stratégiques d’Absys Cyborg pour cette année ? Un renforcement encore du pôle Sage au détriment du partenariat avec Microsoft ?

Nous ne souhaitons pas privilégier qui que ce soit. Nous ne travaillons qu’avec deux éditeurs et nous investissons de manière égale autour de nos lignes de produits existantes. Certains business portent ponctuellement une croissance plus forte, par opportunités. Aujourd’hui, notre chiffre d’affaires global est réparti en 75% avec Sage et 25% avec Microsoft. Dans un monde idéal, nous viserions à avoir une répartition équitable entre nos quatre lignes de produits : Sage ERP X3, Sage FRP 1000, Sage PME et Microsoft Dynamics Nav & CRM. C’est d’ailleurs presque le cas au niveau prises de commandes sur l’exercice 2011.

Y’a-t-il des liens autres que capitalistiques entre le groupe Keyrus et Absys Cyborg ? Notamment dans le domaine de la BI ?

Nous développons toutes les synergies possibles pour faire bénéficier nos clients des savoir faire d’Absys Cyborg et de Keyrus. Nos cibles de marché et nos offres sont complémentaires. En 2012, Keyrus accompagnera Absys Cyborg dans le développement d’offres de BI propres à Absys Cyborg et directement connectées à nos offres de gestion.

La revente toute récente de votre activité hébergement vous permet-elle de renforcer aussi vos positions et vos structures au niveau Keyrus ?

Le groupe souhaite concentrer ses investissements autour de l’intégration et du conseil de solutions de gestion de la performance. Absys Cyborg et Keyrus ont conclu un accord de partenariat fort avec Integra, filiale d’ITS Group dans le but de continuer à proposer à leurs clients des offres d’infogérance outsourcées. Absys Cyborg a une position significative au sein du groupe Keyrus qui n’est ni amoindrie ni renforcée par la cession de cette structure.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur