Laurent Gasser, CEO de REVEVOL : « l’année 2012 sera celle de la sortie de la phase « Early Adopters » pour le Cloud »

Stratégies Channel

Le CEO de Revevol, l’un des principaux intégrateurs partenaires de Google Enterprise en France et dans le monde, a répondu aux questions de ChannelBiz France sur sa politique, ses moyens et ses ambitions, après une année 2011 particulièrement faste et une année 2012 également très prometteuse.

ChannelBiz.fr – Rappelez-nous  qui est Revevol, sa structure et votre rôle au sein de celle-ci ?

Laurent Gasser – Nous nous sommes créés en 2007, avant l’apparition officielle des suites Google Apps. Notre projet datait de fin 2006, avec un proof of concept de Google Apps chez Valeo, notre premier grand client. J’ai créé cette entreprise avec Louis Naugès, l’un des visionnaires de l’IT en France et quelqu’un qui avait anticipé l’arrivée du Cloud Computing bien avant tout le monde… Nous étions convaincus à ce moment-là que le Cloud prendrait une part majeure dans l’organisation IT des entreprises.  Concrètement, Revevol est une SAS employant 40 personnes en France (1/3 technique, 1/3 commercial et 1/3 de personnel spécialisé dans le change management et le conseil).

Quel est votre rôle aujourd’hui ?

Mon rôle est d’être le patron opérationnel de Revevol, une sorte de chef d’orchestre, Louis Naugès s’étant lui concentré sur un rôle d’évangéliste du Cloud.

Quid de votre présence à l’international ?

Notre présence au-delà de la France s’est étendue au fil des ans à 17 pays, via 12 structures distinctes, et qui à elles toutes emploient environ 150 personnes. Parmi les principaux pays où nous sommes présents, je citerais l’Italie, l’Allemagne, les Pays Nordiques, la Hongrie, la Roumanie, la Pologne, l’Inde, Singapour, Australie et le Maroc. Parallèlement, nous avons monté un réseau de formateurs certifiés dans 40 pays afin d’accompagner nos clients sur les usages de Google Apps où qu’ils soient implantés dans le monde.

Quelle est votre vision de votre métier et de la manière dont vous abordez le marché ? Quelle est votre vision du Cloud ? Pour quelle cible de clientèle ?

L’arrivée du Cloud induit un changement radical des métiers d’intégrateur et de consultant IT. Le sujet n’est plus de mettre en place d’énormes infrastructures, ni de développer des logiciels spécifiques à chaque client, mais bien d’apporter les fruits d’une industrialisation de l’IT, avec un impact direct sur les coûts. Typiquement nos projets  de déploiement de solutions Cloud sont dix fois moins consommateurs de jours/homme que des projets traditionnels. Ce qui implique qu’une équipe dimensionnée comme elle l’est aujourd’hui chez Revevol (40 personnes) correspond à une équipe de 500 personnes chez un intégrateur « traditionnel ».
A titre d’exemple, on peut considérer que nous sommes en mesure de délivrer, intégrer et former parallèlement quatre projets de sociétés de plus de 10 000 salariés. Du reste, notre cible principale à ce jour est celle des sociétés de plus de 2 000 salariés, soit le haut du mid market et les grands comptes. Parmi nos clients finaux, je citerais notamment Malakoff Mederic et Laboratoires Ipsen, ou encore Randstad.

Et quel est votre avantage concurrentiel principal ?

L’organisation de notre société a d’emblée été prévue pour déployer des solutions globales dans le Cloud. Nous avons les meilleurs spécialistes au niveau intégration technique et formation des utilisateurs. La moitié de notre activité est liée à la gestion du changement et à l’amélioration de la productivité. La géométrie de cette activité présente trois axes : une activité de type reseller, une activité de conseil et une activité d’intégration. L’ensemble de ces axes nous permet d’apporter un déploiement de bout en bout extrêmement rapide et agile. Notre dernier déploiement de 7 000 utilisateurs dans 10 pays a pris deux mois de la signature du bon de commande à la finalisation du projet !

Pour pousser votre avantage, vous vous appuyez sur des  partenaires technologiques de renom, au premier rang desquels se trouve Google enterprise, véritable barycentre de votre activité. C’est ça ?

Bien entendu Google Enterprise est notre principal partenaire technologique, mais nous avons également étendu notre offre à des solutions de type BPM en mode SaaS (RunMyProcess et Cordys), de BI (Bime), de Communication Unifiée (Esnatech), de CRM pour des PME (Zoho)  et plus récemment de sécurité (Backupify). En termes de plateformes as a service et IaaS, nous travaillons non seulement sur App Engine mais également sur Amazon Web Services (AWS). L’objectif de l’élargissement de notre offre est de répondre aux besoins métiers des clients dans leurs principaux domaines d’activité : industrie, distribution et services. Cet élargissement n’est pas achevé et nous pensons renforcer encore l’offre, toujours avec l’ambition affirmée de mieux servir les besoins métiers de nos clients.
Quelles sont vos ambitions pour 2012 ?

Notre ambition est d’abord de consolider notre expansion internationale en nous implantant sur les grands marchés où nous nous ne sommes pas encore présents, par exemple les USA, le Brésil et l’UK. L’autre ambition majeure est d’élargir encore notre offre fonctionnelle autour des ERP, spécifiquement dans tous les process métiers via des solutions de BPM en mode SaaS. Nous visons un doublement de l’activité mondiale qui logiquement devrait se traduire par une croissance de notre recrutement de personnels qualifiés. Nous voyons l’année 2012 comme celle de la sortie de la phase « Early Adopters » pour le Cloud.

A suivre: la dernière annonce d’accord de partenariat de Revevol avec Cordys


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur