Deux tiers des DSI ont conscience des risques liés à la consumérisation de l’informatique mais peu d’entre eux ont mis en place des mesures dédiées.

Stratégies Channel
[caption id="attachment_203816" align="alignleft" width="200" caption="John Livingston, CEO d’Absolute Software"][/caption]

Une étude menée par Coleman Parkes pour l’éditeur Absolute Software révèle qu’en matière de « consumérisation » de l’informatique, les deux tiers des responsables informatiques français, allemands et anglais n’ont pas toujours su anticiper les risques.

« De plus en plus de salariés souhaitent pouvoir utiliser leurs appareils personnels pour des besoins professionnels, que ce soit pour accéder au réseau de l’entreprise ou encore à leurs emails via leur Smartphone ou aux données de l’entreprise via leur tablette par exemple. » souligne John Livingston, CEO d’Absolute Software. « Cependant, répertorier, gérer et sécuriser ces appareils personnels hébergés sur des plateformes d’exploitation différentes représente un défi de taille pour les départements informatiques. Il est donc normal que les DSI expriment des réserves quant à l’intégration de ces équipements au sein de leur entreprise. »

L’étude commandée par l’éditeur spécialisé dans les services de gestion et de sécurisation des ordinateurs et des appareils mobiles, montre que :

64% des responsables informatiques européens et des directeurs des systèmes d’information (DSI) verraient d’un mauvais œil l’intégration d’appareils mobiles personnels au sein de leur entreprise en raison des risques de sécurité encourus.

49% d’entre eux considèrent pourtant que cela est nécessaire au futur de leur entreprise notamment pour répondre au besoin de réactivité demandé par leurs clients.

31% des entreprises européennes interrogées confient donc la responsabilité du contenu qui se trouve sur les appareils mobiles professionnels aux employés.

41% des entreprises européennes interrogées considèrent que les employés sont responsables du contenu se trouvant sur les équipements personnels utilisés à des fins professionnelles

18% des entreprises européennes (28% des entreprises françaises !) n’ont pas mis en place de politique dédiée pour gérer l’utilisation des mobiles personnels pour accéder aux informations de l’entreprise.

15% des entreprises interrogées ont mis en place des interdictions totales d’utilisation des appareils personnels dans les murs de l’entreprise (21% en France).

« Les entreprises doivent bien sûr protéger le droit à la vie privée des employés, cependant il est impératif que leurs données ou celles concernant leurs clients soient protégées quel que soit l’équipement utilisé. Les départements informatiques doivent être capables de gérer et contrôler le contenu auquel les employés peuvent accéder via leurs appareils mobiles personnels. La possibilité de mettre en place des paramètres d’accès, de stockage et de partage des informations confidentielles est indispensable à la protection et à la sécurité de l’entreprise. » conclut John Livingston.

(Etude menée par Coleman Parkes, sur 300 DSI et responsables informatiques de différents secteurs en France, en Allemagne et au Royaume-Uni)

www.absolute.com

http://blog.absolute.com

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur