Du rififi autour de l’Itanium

Tendances IT

Une polémique vient une nouvelle fois assombrir l’histoire mouvementée de l’Itanium : Oracle jette de l’huile sur le feu en affirmant qu’un accord secret a été passé entre HP et Intel, le premier financerait le second pour continuer de produire le processeur…

Décidément, Oracle ne parvient pas à digérer l’Itanium… Après avoir annoncé en mars dernier l’abandon du support de ses applications sur la plateforme d’HP – à la suite de quoi la firme de Palo Alto a intenté un procès à Oracle pour violation des engagements pris envers lui et leurs 140 000 clients communs – Oracle, qui a récemment absorbé Sun (en 2010), a déposé au dossier du procès une pièce relative à un accord secret qui lierait HP et Intel.

Selon Oracle – dont les propos sont repris par notre confrère Silicon.fr, HP financerait auprès d’Intel le maintien de la production du processeur Itanium. L’objectif serait d’en maintenir l’écosystème et de le soutenir à bout de bras… Oracle évoque une « base client verrouillée », de nature à l’empêcher de vendre des serveurs Sun… Et la firme du fougueux Ellison et de l’ex-HP Mark Hurd d’affirmer que l’accord confidentiel passé entre HP et Intel porterait sur les deux prochaines générations de processeurs Itanium. Aucun commentaire n’est pour l’heure venu d’Intel… Ni de HP.