Le Cloud s’invite dans le secteur public

Stratégies Channel

Très en vogue, le Cloud Computing connait aujourd’hui un véritable rayonnement et tend à sortir des nuages. En effet, largement utilisé dans le secteur privé, ce dernier a su gagner ses lettres de noblesse, se positionner comme un moyen efficace de gagner en productivité et d’utiliser l’informatique autrement. Au regard de ces éléments, on ne peut que se réjouir de cette situation et espérer qu’elle connaisse un développement rapide auprès de tous les acteurs du marché.

Christophe Lefevre, Gosis

Par Christophe Lefevre, Cofondateur de Gosis
Ainsi, le secteur public se positionne désormais comme un marché en forte croissance. En effet, suite aux différentes réformes de l’Etat et à l’évolution organisationnelle des collectivités, il apparait que les apports du Cloud permettent de répondre aux attentes exprimées. Que ce soit au niveau de l’agilité, des prix ou encore de la productivité, le Cloud Computing offre des avantages importants : déploiement simple, infrastructures évolutives en fonction des besoins, paiement à l’utilisation, services intégrés, disponibilité permanente des solutions… ; autant d’éléments générateurs de performance pour les DSI.

Ce modèle permet également de devenir propriétaire des infrastructures concernées à tout moment.

Dans une étude récente menée par Acteurs Publics, 30 % des décideurs informatiques interrogés considèrent que le modèle du Cloud Computing leur permettrait d’optimiser leurs équipements. 26 % misent sur les atouts de la virtualisation et 13 % sur l’externalisation. 10 % estiment ne pas avoir d’autre choix que de réduire leurs effectifs. Pour la grande majorité des personnes interrogées (60 %), le Cloud Computing est synonyme de réduction des coûts informatiques. Il contribue d’ailleurs à augmenter productivité et évolutivité pour 30 % d’entre eux. 28 % y voient la possibilité de s’affranchir des contraintes de maintenance et 24 % la sécurisation de leurs données et systèmes.

La promesse du Cloud Computing est donc en parfaite adéquation avec les attentes des DSI et permet d’accéder à des bénéfices mesurables. Au-delà des gains purement financiers et organisationnels, le Cloud Computing est un moyen efficace de proposer une relation citoyen de qualité en faisant plus et mieux avec moins de budget. Nous sommes donc dans un cercle propice pour lancer des projets générateurs de gain de productivité et de satisfaction.

L’on notera également que le Cloud Computing permet de répondre aux besoins de mobilité des agents et leur procure un confort de travail appréciable tout en assurant une disponibilité accrue des applications à des coût qui diminuer jusqu’à 70%. Il en va de même pour les élus ! Autant de données opérationnelles nécessaires au bon fonctionnement du secteur public. Un point tient à la grande sécurité des infrastructures et à leur adaptation aux réglementations.

En effet, à titre d’exemple, le Cloud dédié au secteur public nécessite des garanties au niveau de l’hébergement des applications ou du stockage des données par exemple. Il est ainsi inconcevable de laisser ses données se balader dans le « Cloud » et de voyager dans des univers non sécurisés, à l’étranger par exemple. Un hébergement dans le Cloud en France dans le respect de certains prérequis est un must have ; d’autant plus en terme de plan de prévention des risques au sens sécurisation de la donnée, les intempéries du sud de la France représentent un cas concret qui nécessite de faire appel au Cloud Computing (un serveur inondé c’est un risque majeur de perte de données)

Le Cloud Computing va donc se positionner comme une clé de voute pour accompagner le secteur public dans sa mutation. Cela lui permettra de ne pas être impacté par des restrictions financières et de délivrer une qualité toujours plus importante pour le citoyen.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur