Cartes à puce : Ingenico vise au renforcement de son pôle santé via le rachat de Xiring

Tendances IT

A la veille du salon Cartes 2011, qui se déroule du 15 au 17 novembre au Parc des Expositions Paris Nord Villepinte, Ingenico vient d’annoncer son intention d’acquérir Xiring, un autre spécialiste des cartes à puce et transactions sécurisées (santé, administration). Une société qui est valorisée à 68 millions d’euros.

Il y a de la consolidation dans l’air dans le secteur des fournisseurs français de cartes à puce. Alors que le salon Cartes 2011 ouvre ses portes le 15 novembre, Ingenico vient de lancer « une offre amicale contractuelle volontaire d’achat visant l’intégralité des actions de la société Xiring » . Le communiqué précise que le groupe acquéreur dispose déjà d’une participation dans la société visée (4,48% du capital et des droits de vote).

L’offre se présente sous forme numéraire : 17 euros par action, représentant une prime de 24% par rapport au cours de clôture de XIRING au 9 novembre 2011. Ce qui valorise la société à presque 68 millions d’euros !

On entrevoit déjà le rapprochement : le conseil d’administration de Xiring recommande l’offre d’Ingenico.

Georges Liberman, Xiring

Cité par nos confrères d’ITespresso.Fr, Georges Liberman, fondateur et P-DG de Xiring précise : « Les managers de XIRING, le fonds Seventure et moi-même sommes engagés à apporter à l’offre la totalité de nos titres au même prix. » Cotée sur Alternext depuis 2006, Xiring dispose d’une position forte dans la santé (terminaux de paiement, transactions sécurisées). Cette société fournit ses services à plus de 25 000 professionnels.

Ainsi, Xiring se présente comme « le leader du marché des terminaux santé SESAM-Vitale, pour la génération et la signature des feuilles de soin électroniques, et de la mise à jour des cartes santé en France ».

Autre segment de marché : le secteur public au sens large (cartes d’identité électroniques, passeports électroniques, cartes de transports publics et cartes professionnelles). Outre la gendarmerie, Xiring affiche fièrement son référencement par la centrale d’achat de l’Administration française (UGAP). Une UGAP qui lui a commandé pas moins de 87 000 lecteurs sécurisés d’identité électronique (Leo by Xiring).

En 2010, XIRING avait généré un chiffre d’affaires de 20,6 millions d’euros (« dont environ la moitié est récurrente », précise le communiqué) pour un résultat de 2,6 millions d’euros. Sur les neuf premiers mois de 2011, le fournisseur affiche un CA de 12,8 millions d’euros, en progression de 11,3% à périmètre comparable.

Du côté d’Ingenico, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires 2010 de 907 millions d’euros (+10% à données comparables en un an) et son résultat net a frisé les 40 millions d’euros ( 39,6 millions précisément).

Rappelons que fin 2010, Ingenico avait fait l’objet d’une tentative de contrôle par le consortium industriel américain Danaher fin 2010.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur