Emerson Network Power Systems a les deux pieds dans le cloud

Stratégies Channel

Dominique Mallet, directeur d’Emerson Network Power Systems France, a expliqué à nos confrères de SiliconDSI en quoi la gestion des infrastructures électriques critiques est indispensable à l’essor du Cloud.

Dominique Mallet, Emerson

Officiellement nommé directeur général d’Emerson Network Power Systems France début septembre, Dominique Mallet est en charge du développement et des synergies de ce nouveau groupe qui rassemble Emerson Network Power France – Liebert, Chloride Sales and Services, et Knürr France.

 

Pouvez-vous resituer votre société dans le groupe Emerson ?

Emerson propose une large gamme de produits et de services dans les domaines de l’alimentation du réseau, la gestion des processus, l’automation industrielle, technologies climatiques, et les outils et les entreprises de stockage. Parmi ses concurrents, on trouve des acteurs comme Schneider ou Siemens. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 21 milliards de dollars en 2010.
La filiale Emerson Network Power propose des solutions de Business-Critical Continuity, du point de raccordement secteur jusqu’aux processeurs de l’entreprise, pour les réseaux de télécommunication, les datacenters, la santé et les installations industrielles.
Et que produisez-vous concrètement ?

Nous fournissons des solutions d’alimentation électrique AC et DC, des onduleurs, de la climatisation de précision, de l’alimentation électrique intégrée, des baies informatiques, des armoires de distribution électrique, ou encore le contrôle de l’énergie. Et pour superviser tout cela, des logiciels de gestion des infrastructures informatiques. Sur les aspects électriques, refroidissement, etc. Emerson Network Power a réalisé 5,7 milliards de dollars en 2010. Et l’Europe représente 16 % de ces résultats, soit environ 900 millions d’euros en 2011. Le chiffre se répartit à 50-50 entre les ventes et le service (maintenance, interventions, conseil…).

 

Que représente la France pour ce groupe international ?

Pour nous, la France fait partie des pays à fort potentiel et présentant de bonnes opportunités. Ses entreprises ont adopté la logique économique des datacenters, le prix du kilowatt est intéressant, la connexion aux multiples réseaux internationaux à large bande est assurée…
Nous sommes présents en France où nous proposons des alimentations sécurisées DC pour les opérateurs télécom (48 volts via notre filiale Energy Systems) et AC pour les entreprises (via nos filiales Chloride –rachetée en juillet 2010- ou Liebert).
Nous sommes aussi très actifs sur la climatisation de précision qui représente 40 % de la consommation des datacenters. Soit pour refroidir directement les serveurs, soit pour les salles informatiques (allées, toit, etc.).
Par ailleurs, nous fournissons aussi les produits Knürr (société rachetée en 2006) : racks, alimentations, armoires intelligentes…

Avec Avocent, vous proposez aussi un logiciel de supervision…

Effectivement, le logiciel Trellis d’Avocent assure la gestion de tous ces équipements dans le datacenter ou la salle informatique : supervision, planification, chasse aux points chauds ou à la « suralimentation », etc.
Via Trellis, il devient possible de mettre en place des mécanismes d’adaptation cooling-énergie-serveurs, dans le cadre d’une politique de PUE (Power usage effectiveness ou efficience énergétique) maîtrisée. Enfin, Trelis se connecte à des solutions de gestion et de supervision des parcs informatiques.
Bref nous avons les deux pieds dans la réalité du Cloud, en fournissant et en assurant le fonctionnement de ce qui le fait tourner, le sécurise et le refroidit.

Recrutez-vous actuellement ? Et quels types de profil recherchez-vous ?

Emerson Network Power France compte 50 techniciens d’intervention, et en recrute actuellement 10 supplémentaires (techniciens d’intervention ou technico-commerciaux) essentiellement en Île-de-France, afin d’assurer le développement de la climatisation de précision.

http://dsi.silicon.fr/nouveautes/emerson-network-power-systems-a-les-deux-pieds-dans-le-cloud-1795