VMWorld Europe 2011 : Hervé Uzan, Directeur Général France de VMware : « le voyage vers le Cloud a commencé»

Stratégies Channel

En cours de l’évènement, nous avons pu rencontrer Hervé Uzan, DG France de VMware et Stéphane Arnaudo, Senior Partner Manager. Ce, afin de revenir sur les principaux messages et les principales annonces issues des keynotes, mais aussi pour évoquer leur application au marché français et leur incidence sur le channel.

Interrogé sur le grand message à retenir globalement de l’évènement, Hervé Uzan n’hésite pas : « le Cloud est une réalité. Il transforme en profondeur l’industrie informatique. Et Nous considérons être l’acteur qui va permettre ce changement (d’un point de vue expertise, technologie et écosystème) ».

En témoigne ces quelques chiffres cités dans la foulée par le DG France de VMWare :

–              Selon le Gartner, le Cloud est pour la deuxième année consécutive la priorité n°1 des DSI (étude menée en 2011), auparavant cela concernait déjà VMware puisque la priorité n°1 était …la virtualisation

–              60% des clients de VMware ont à court termes des projets dans le Cloud

–              Enfin, toujours selon le Gartner, 76% des entreprises de toutes tailles auront un projet de cloud privé à partir de 2012.

« Tous ces chiffres, explique-t-il, conforte notre vision et notre stratégie. Nous voyons que les entreprises vont faire appel à nous pour déployer des clouds privés. Par ailleurs, nous mettons nos technologies à disposition des services providers désireux de développer des clouds privés pour leurs clients (ils pourront sur la même base déployer aussi des clouds publics) ».

Et Hervé Uzan de revenir sur « Cloud Foundry » grâce auquel, de façon transparente, les applications peuvent aussi bien tourner dans le cadre d’un cloud privé, que dans un cloud public ou bien encore en « On premise ».

Une révolution réelle, l’ubiquité en plus

L’autre message majeur que tient VMware est que le Cloud ne peut pas exister sans la virtualisation. Hervé Uzan explique : « Aujourd’hui, vous l’avez entendu lors de la keynote, on compte pas moins de 20 millions de serveurs virtuels dans le monde (la bascule est désormais faite : les serveurs virtuels sont désormais plus nombreux que les serveurs physiques). A ce chiffre, il faut en ajouter un autre qui plaide en notre faveur : 84% des applications d’ores et déjà virtualisées dans le monde, tournent sur VMware (chiffres Gartner). Et j’ajoute que nous comptons 250 000 clients et pas moins de 25 000 partenaires dans le monde ».

Le problème pour les DSI, selon notre interlocuteur, est que l’infrastructure traditionnelle  n’est pas prête à recevoir cette révolution. Et il en découle dès lors trois problématiques à leur niveau, qu’Hervé Uzan résume ainsi :

« –          Qu’est-ce que je fais de mon existant ?
–              Comment dois-je faire pour renouveler mon parc d’applications et pour les adapter au Cloud, dans un monde qui ne s’arrête pas de tourner pendant ce temps là ?
–              Comment je réponds aux nouvelles demandes de mes utilisateurs qui multiplient le nombre de plateformes (smartphones, tablettes, ultrabooks, etc.) et de types d’accès aux informations ? ».

Le DG France de VMware ajoute : « Dans une révolution de la sorte, il y’a forcément des gagnants et des perdants. Et seuls les plus pragmatiques feront partie des gagnants, car ils auront compris qu’on est embarqué dans un voyage et que pour arriver à bon port, il aura fallu anticiper en permanence et gérer de bout en bout l’évolution. Nous sommes convaincus que l’acteur permettant cette révolution et un voyage paisible vers le Cloud c’est VMware ! »

Stéphane Arnaudo, VMware

Enchainant, le Senior Partner Manager de VMware France, Stephane Arnaudo explique : « Pour accompagner ce voyage vers le Cloud, il y a cinq à six axes possibles : la création de clouds privés sur le socle de la virtualisation, la création de clouds publics, des partenaires s’appuyant sur l’infrastructure des Service Providers qui déploient de nouveaux services cloud, des partenaires couvrant de nouveaux besoins et encore l’accompagnement de la transformation des applications ». Et tous ces axes constituent autant de vecteurs de succès tant du côté éditeurs que du côté des partenaires de ceux-ci.

Stéphane Arnaudo explique qu’autour de ces axes il y a forcément une typologie de partenaires nécessairement différente. « Ainsi, chez VMware, nous avons d’abord des Partenaires ‘VPN, Premier et Enterprise qui, à partir d’une bonne base de connaissances, renforçent leurs compétences. Nous leur mettons à disposition des outils de management et ils se forment à ces outils, ce qui leur permet de mettre sur pied des Clouds privés pour tout type d’entreprises, des grands comptes aux PME. Ensuite, il y a les partenaires de type ‘Service Provider’. Ceux-ci rentrent dans nos programmes VSPP, avec à la clé un modèle de facturation à l’usage, différent du modèle de licence perpétuel. Sont concernés des clouds publics et hybrides. L’annonce récente d’un accord avec OVH en est un bon exemple. Autre cas de figure : les grands intégrateurs à qui nous proposons d’aller plus loin dans la transformation, dans le voyage complet vers le Cloud pour une cible essentiellement grands comptes sur une problématique de transformation complète de leur datacenter avec bascule de leurs applications critiques en mode virtualisée. Il y a enfin les partenaires OEM dans le cadre de développement de solutions intégrées. »

A la question « quel que soit le type de partenaires adressé, quelles sont les craintes qui apparaissent chez eux ? », Stéphane Arnaudo répond « Ils sont en quête du bon business model. Mais je peux vous dire qu’ils sont confiants et rassurés sur ce qu’on leur apporte. Ils savent qu’on est à leurs côtés ». Il ajoute : « Ils sont rassurés sur la technologie et sur la solidité de ce qu’on apporte au marché. Ils sont rassurés sur leur possibilité de pousser de nouveaux services (ils y ont souvent réfléchi en amont) et puis ils ont conscience que les clients sont très demandeurs maintenant de Cloud et les poussent à évoluer sur la route de cette révolution technique. »

L’accélération du business autour du Cloud n’est plus un espoir, elle se constate au jour le jour par mes deux interlocuteurs, « Nous sommes quelque part une solution de crise, renchérit Hervé Uzan, avec des messages qui portent comme ‘nous allons vous permettre de réduire vos coûts’, ‘nous allons rendre votre informatique plus agile’ ».

Des messages d’abord entendus par les grands comptes et le mid-market, mais qui de plus en plus a de prise sur le SMB. D’autant que VMware vient de lancer VMware Go Pro (le moyen pour une PME d’accélérer son entrée dans le Cloud) et VCenter : Protect essential Plus, soit la capacité d’automatiser un certain nombre de tâches pour aller vers le Cloud.

Rendez-vous à Barcelone

Hervé Uzan, en clôture de l’évènement organisé au Bella Center de Copenhague, a tenu à prendre sa plume (ou plutôt son clavier) pour envoyer ce petit bilan aux partenaires et journalistes ayant été conviés à suivre l’évènement : « VMworld Europe 2011 vient de fermer ses portes sur un succès sans précédent. Lors de cet événement qui a réuni plus de 7.000 personnes, nous avons pu constater que le Cloud était une réalité entrainant une transformation majeure de notre industrie. Aujourd’hui VMware possède la technologie, l’expertise et l’écosystème pour vous permettre de réussir cette transformation. […] Nous vous donnons d’ores et déjà rendez-vous à VMworld Europe en Octobre 2012, à Barcelone.  D’ici là, vos collègues et collaborateurs pourront également retrouver nos équipes lors du Tour de France ‘Démystifions le Cloud’(1) organisé avec nos partenaires dans 28 étapes sur toute la France à partir du jeudi 3 novembre 2011. »

http://www.demystifionslecloud.com/vmwareRS2011.php


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur