MAX 2011 : Adobe rachète Nitobi et offre PhoneGap à la fondation Apache

Tendances IT

Suite au rachat de Nitobi par Adobe, la technologie PhoneGap se voit reversée à la fondation Apache. Une alternative séduisante à AIR pour le développement d’applications mobiles.

Par notre envoyé spécial à Los Angeles, David Feugey

C’est sans doute l’annonce la plus inattendue du MAX 2011 de Los Angeles : Adobe s’est porté acquéreur de la société Nitobi, laquelle développe la plate-forme PhoneGap, considérée comme l’alternative Open Source la plus crédible à la technologie AIR de la firme de San José.

PhoneGap permet de créer des applications mobiles compatibles avec les systèmes d’exploitation les plus courants (Android, Bada, BlackBerry OS, iOS, Symbian, webOS et Windows Phone 7) en tirant parti des technologies issues du monde du Web : HTML5 et JavaScript. À ce titre, cette solution Open Source fait figure de concurrent direct d’AIR (même si celui-ci va plus loin dans la mesure où il permet aussi de convertir les applications Flash et Flex en logiciels « classiques »).

La position d’Adobe est claire : l’éditeur californien n’a nullement l’intention de stopper le développement de cette technologie. Cependant, il compte l’amener dans une nouvelle dimension, en cédant le code du projet à la fondation Apache. Bien qu’à priori surprenante, cette décision s’explique aisément. La firme ne cache pas en effet qu’elle souhaite avancer ses pions sur les deux tableaux : HTML 5 et Flash. Dans le monde du HTML, par définition standardisé, elle a souhaité visiblement jouer à fond l’ouverture.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur