HP règle son compte à Apotheker et nomme à place Meg Whitman (ex-eBay)

Nominations

La rumeur disait vrai : Leo Apotheker vient d’être débarqué sine die de la Direction Générale du géant informatique de Palo Alto. Sans doute paye-t-il les revirements stratégiques des derniers temps et l’échec de la stratégie mobile de la firme. Et c’est une femme, Meg Whitman l’ex-patronne richissime d’eBay, qui est nommé à sa place en tant que CEO. Rassurant pour les marchés ?

Le conseil d’administration de HP a donc confirmé la rumeur évoquée hier dans ces colonnes: Leo Apotheker a été sanctionné par le board et remercié (aussi vite et violemment que Mark Hurd en son temps). Et Hewlett Packard (HP) lui a trouvé aussitôt un remplaçant, ou plutôt une remplaçante, en la personne de Meg Whitman, la milliardaire ex-dirigeante d’e-Bay qui devient la deuxième femme a dirigé une aussi grande entreprise après, on s’en souvient, Carly Fiorina…

Et les analystes d’analyser cette sanction en mettant en avant la chute de 40 % de l’action d’HP au cours des onze mois pendant lesquels l’ex-PDG de SAP a été aux commandes. Peu évoquent en revanche l’erreur de casting initial que pouvait représenter cette nomination dès le départ. Car, renvoyer ainsi, avec une telle brutalité, le dirigeant de l’une des premières entreprises mondiales moins d’un an après sa nomination, et après le scandale que l’on sait, ne constitue-t-il pas un échec majeur ?

Un nouveau prénom en trois lettres

Et, dans ce contexte, la nomination de la milliardaire et ex-dirigeante d’eBay, Meg Whitman, n’est sans doute pas très rassurant. Non pas parce qu’elle est une femme. Mais parce qu’elle semble peu au fait des métiers liés aux activités exercées par HP (constructeur, éditeur et société de services et de consulting).

Et l’on attend déjà la nouvelle CEO au tournant… Au premier tournant : celui de la « spin of » de la division PSG annoncée par son prédécesseur, et largement expliquée par le PDG de HP en France. La décision sera-t-elle entérinée alors que l’émotion a été vive sur les marchés et dans la distribution ? En tous cas, la nouvelle CEO promet une décision rapide sur le sujet et confirme que rien ne sera définitivement acté avant la fin de l’année.

A la faveur d’une conférence téléphonique (rapportée par nos confrères du site américain CIO), elle a ainsi affirmé : « En ce qui concerne l’éventuelle spin-off de l’activité PSG, nous nous engageons à y travailler dès à présent afin de trouver la meilleure solution et attendons du conseil d’administration qu’il prenne une décision d’ici à la fin de l’année calendaire, ou même avant. Cette décision sera basée sur la création de valeur pour nos investisseurs et nos clients

Lors de cette téléconférence, Ray Lane, président exécutif d’HP, a déclaré que la nomination de Meg Whitman au poste de CEO est survenue après que le conseil d’administration ait identifié “des faiblesses” dans la direction de l’entreprise par Leo Apotheker. Euphémisme et langue de bois…

Meg Whitman

Une chose est certaine : la décision de se séparer de l’activité PSG n’a pas plu à tout le monde, et a peut-être même divisé le conseil d‘administration. Elle a d’autant plus surpris, malgré les tentatives d’explication par la suite, que Leo Apotheker s’était plusieurs fois exprimé précédemment (notamment en France, dans l’Express) pour dire combien les PC étaient important pour la firme.

Il n’en reste pas moins que les intentions de Leo Apotheker se voulaient bonnes, et tentaient de rassurer les investisseurs contrits de la baisse des ventes et des faibles marges engrangées par l’activité PC (sans compter la débandade dans les tablettes).

Et c’est alors qu’Apotheker avait donc décidé de remettre HP sur les rails de la rentabilité par les logiciels et les services, l’impression, le cloud, le stockage et les serveurs, qu’il est débarqué ! Quelque chose nous dit qu’on n’a pas fini de voir les effets collatéraux de ce renvoi, Meg Whitman ayant sans doute comme ambition pour les prochaines semaines de transformer le cyclone en cours en simple  tempête tropicale !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur