Cloud computing : la star de la rentrée Microsoft France

Stratégies Channel

Le Cloud en entreprise fait recette pour Microsoft. Windows 7, de son coté, fait des heureux, Windows 8, quant à lui, attend son tour.

Cloud computing : la star de la rentrée Microsoft FranceLa conférence de rentrée de Microsoft France a débuté « light » avec une introduction virtuelle d’Eric Boustouller, Président de Microsoft France, transformé en avatar. Un clin d’œil à l’univers de la console de jeux Xbox. Mais, de retour sur le plateau de l’amphithéâtre du Campus de Microsoft, le patron de Microsoft France aborde des choses plus sérieuses. Comment se porte Microsoft dans le monde ? « Nous avons observé une forte dynamique mondiale avec une croissance annuelle du chiffre d’affaires de 12% (…) La profitabilité est en bonne santé (…) 59% du CA est réalisé en dehors des Etats-Unis ». Néanmoins, il subsiste un gros point noir d’ordre conjoncturel : « On reste dans la crise ».

Malgré ce tourbillon, « la France se porte bien, elle va plus vite que la moyenne mondiale de Microsoft ». La branche hexagonale s’est réorganisée en trois grandes divisions : « Grand Public et Opérateurs » (Marc Jalabert),  « Marketing & Opérations » (Nicolas Petit) et « Advertising & Online » (Gregory Salinger). On peut synthétiser l’activité du groupe Microsoft en sept grandes lignes de produits : Windows (OS), Windows Phone (OS mobile), Xbox (console de jeux), Windows Server/Azure (infrastructures et cloud), Office (bureautique), Bing (moteur) et Dynamics (CRM). Cela peut se résumer aussi sous forme de nuage de mots-clés : « interfaces naturelles », « nouvelles architectures », « objets Internet », « explosion des données », « social »…

En attendant l’émergence de Windows 8 (mise en orbite probable en 2012), les feux des projecteurs restent tournés vers Windows 7 : 450 millions de licences vendues dans le monde en deux ans. Désormais, le mixte des OS tourne en sa faveur (40% des PC en France sont équipés de Windows 7, contre 30% pour Vista et 20% pour XP).

Office 365 : « un nouveau client toutes les 25 secondes »

Nicolas Petit, Directeur du pôle « Marketing & Opérations », prend le relais pour évoquer le cloud considéré par Eric Boustouller comme une « révolution irréversible de la petite entreprise jusqu’à la plus grande ». Le manager évoque l’étendue de la gamme cloud : public (avec Windows Azure, Office 365, Dynamics, Windows Intune pour l’administration de parcs informatique pour les PME), privé (Lync, Microsoft Exchange, SQL Server…) et hybride (« du cloud sur-mesure » selon l’appellation marketing de Microsoft).

Lancé au printemps dernier, Office 365 semble remporter un certain écho auprès des entreprises. « Nous signons un nouveau client toutes les 25 secondes », assure Nicolas Petit. En France, des clients comme Vente-Privée ou Air Liquide ont adopté la déclinaison cloud de la suite bureautique. Dans le cadre de la session Build organisée la semaine dernière aux Etats-Unis, Nicolas Petit rappelle que Windows 8 a été annoncé en même temps que Windows 8 Server. Deux points fondamentaux sont à retenir : possibilité de gérer l’ensemble des serveurs d’un cloud privé dans un seul serveur, possibilité de réaliser une migration en live d’une machine physique à une autre.

Une nouvelle version de SQL Server est également annoncée dans les mois qui viennent. Lors de la session de questions-réponses, Marc Jalabert, l’ex-Mr cloud de Microsoft qui a pris en main la division « Grand public et Opérateurs », considère que le business du cloud de Microsoft en France a passé le cap de la dizaine de millions d’euros. Et qu’il s’agit désormais d’atteindre la barre de la centaine de millions d’euros (sans préciser d’échéance).

En février 2011, Microsoft France recensait 1,2 million d’utilisateurs des services cloud de Microsoft (Online Service et Windows Azure).

lien vers l’article original, sur ITespresso.fr : http://www.itespresso.fr/rentree-microsoft-france-l-irreversible-revolution-du-cloud-46278.html

Photo : © endostock – Fotolia.com