Keynectis acquiert OpenTrust et devient un acteur de taille à l’international

Stratégies Channel

Une portée mondiale pour Keynectis qui acquiert OpenTrustKeynectis, spécialiste de l’infrastructure à clé publique, annonce le rachat d’OpenTrust, expert dans le même domaine. De cette acquisition, dont le montant n’a pas été divulgué, devrait voir le jour un “pure player” à vocation internationale.

Débutées en juillet dernier, les négociations entre OpenTrust et Keynectis se sont soldées par le rachat du premier par le second. Les sociétés sont toutes deux des spécialistes de l’infrastructure à clé publique (ICP ou PKI en anglais). L’acquisition résulte d’une réflexion stratégique sur l’avenir des deux sociétés dans le marché de niche qu’est celui de la PKI. Entre petites sociétés qui produisent leurs propres solutions et grands groupes qui intègrent celles-ci à leurs offres, conserver sa souveraineté n’est pas mince affaire. Les deux éditeurs ont finalement trouvé une solution avec la cession des actifs d’OpenTrust à Keynectis. Ce rachat augure de grands chamboulements dans la monde de l’infrastructure à clé publique. En effet, de son coté, OpenTrust propose ses services à bon nombre de grands acteurs du monde du logiciel. On trouve ainsi, parmi les collaborateurs de l’éditeur, rien de moins qu’Oracle, IBM, RIM, CISCO, Thales/nCipher, Gemalto, Vasco, Oberthur Technologies, Giesecke & Devrient, Safran/Morpho et Safenet. Keynectis, quant à lui, a présenté un chiffre d’affaires proche des 12 millions d’euros pour l’année 2010, enregistrant ainsi une croissance de 10 % par rapport à l’année précédente.

Pascal Colin, PDG de Keynectis, qui compte bien enrichir le catalogue d’offre de Keynectis, indique son intention de faire passer certains produits d’OpenTrust en mode SaaS (notamment « Managed File Tranfert »). Par ailleurs, il explique : « Nous avons d’un côté Keynectis pour l’émission en gros volumes de certificats, comme pour les contrats gouvernementaux, et de l’autre OpenTrust pour une PKI simple et ergonomique vendue via des distributeurs. Nous couvrons donc toute la gamme de l’Etat à la PME, et nous pouvons délivrer l’ensemble des produits en mode SaaS ». Cette acquisition devrait également permettre à Keynectis d’asseoir sa présence à l’internationale. L’éditeur français prévoit ainsi d’augmenter de 30 % ses bénéfices liés à l’exportation.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur