Azure : Microsoft baisse les prix de son offre de cloud

Stratégies Channel

Azure : Microsoft baisse les prix de son offre de cloud (© valterdias - Fotolia.com)Toujours au coude à coude avec Amazon dans le domaine du cloud, Microsoft ajuste une nouvelle fois les prix d’Azure, son offre en la matière. Le groupe annonce une réduction de 20 % des prix de l’offre «Extra-Small Compute», destinés aux applications peu gourmandes en cloud. Il entend ainsi attirer les «petits» développeurs.

Dans le domaine du cloud, Amazon et Microsoft se livrent une bataille sans répit. En juin dernier, après l’annonce de Microsoft de rendre gratuit le transfert de données vers Azure (son offre de cloud), Amazon avait rapidement revu ses tarifs, et supprimé, à son tour, la facturation du transfert entrant de données vers sa plateforme cloud. Aujourd’hui, en réponse à l’offre découverte gratuite que propose Amazon, Microsoft contre attaque et annonce sur son blog une diminution des tarifs d’Azure. Effective au 1er octobre prochain, la baisse sera de 20 % et portera sur l’offre «Extra-Small Compute». Cette catégorie d’usage est destinée aux applications qui ne nécessitent que peu de ressources en cloud. Microsoft répond ainsi à une demande des développeurs, qui souhaitaient voir Azure d’avantage adapté au développement de pilotes et de projets de moindres envergures.

Le réajustement annoncé par Microsoft se traduit, dans les faits, par la disparition de l’offre « Extra-Small Compute », qui sera fondue dans «Small Compute». Les 750 heures de calculs mises à disposition des utilisateurs dans le cadre de « Small Compute » seront ainsi équivalentes à 2.250 heures d’«Extra-Small Compute». L’éditeur précise également qu’il passera le forfait d’heures «Small» par défaut de 25 initialement à 375 pour son offre Cloud Essentials. Globalement, les offres d’Azure MSDN Professional et Premium profitent d’une hausse du nombre d’heures de calcul «Small» ou son équivalence pour les «Extra Small». En revanche, le service Ultimate ne profite d’aucune évolution. Par ailleurs, la firme de Redmond simplifie également ses tarifs en réduisant la facturation du transfert des données à deux zones géographiques. La Zone 1 pour l’Amérique du Nord et l’Europe, la Zone 2 pour le reste du monde. La balle est désormais dans le camp d’Amazon.

Article traitant du même sujet sur silicon.fr : http://www.silicon.fr/cloud-computing-microsoft-revoit-encore-a-la-baisse-les-tarifs-dazure-58455.html


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur