Mac OS X Lion : la grogne des revendeurs Apple

Stratégies Channel

Mac OS X Lion : la grogne des revendeurs Apple (© imageteam - Fotolia.com)Apple n’a pas autorisé ses APR à vendre Mac OS X Lion en boite. Les revendeurs Apple devront donc se contenter d’une commission de 4 % sur la vente de cartes iTunes permettant d’acheter le nouvel OS, ainsi que d’autres logiciels, via le Mac App Store. Le mode SaaS, comme concurrent, reste la bête noire des revendeurs.

Où se procurer Mac OS X Lion, la dernière version de l’OS d’Apple ? Il s’agit désormais d’un sujet de discorde majeure entre la marque à la pomme et ses APR (Apple Premium Resellers). Le fabricant a en effet décidé de ne pas autoriser ses revendeurs à distribuer son nouvel OS en boite. Ainsi, la nouvelle stratégie logicielle et le programme d’affiliation d’Apple tendent à restreindre la rémunération des APR sur les énormes ventes générées par l’App Store, le Mac App Store, l’iBookstore et iTunes. Ce qui attise la grogne des revendeurs. Depuis début 2011, ils ne peuvent quasiment plus vendre de logiciels Apple en direct. Les APR, qui réalisaient près de 10 % de leur chiffre d’affaires sur la vente de logiciels en boite, n’obtiennent qu’une commission de 4% sur la vente de cartes iTunes permettant d’acquérir Mac OS X Lion via la plateforme de vente en ligne.

Un coup dur pour les revendeurs d’Apple, d’autant qu’une commission de 4 % correspond, à peu près, à ce que touchent certains sites affichant de la publicité pour Apple. Ainsi, surement pour les consoler, le fabricant fait savoir à ses revendeurs « premium » (si, si…) qu’ « en postant un lien sur [leur] site internet ou dans [leurs] emails qui renvoie sur l’un de ces quatre stores en ligne, [ils pourront] bénéficier d’une rémunération. Dans le cadre du lancement de Lion, chaque achat effectué par un client, dans les 72h suivant le premier clic, [leur] génèrera une commission de 4 % ».

Par ailleurs, si les APR ont de quoi être inquiets pour leur activité, il en va de même pour les grossistes. Ceux-ci risquent en effet de voir leurs revenus chuter puisqu’ils ne revendront plus de logiciels Apple aux revendeurs ; et marche après marche, il est possible de remonter haut comme ça… Apple fait donc la part belle à la vente en mode SaaS, ce qui, il est vrai, lui permet d’engranger des profits records, mais ce mode de distribution, qui risque de faire saliver les autres fournisseurs IT, pourrait bien, sur le long terme, inquiéter une grande partie des revendeurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur